Philippe Rossillon, l'inventeur de la Francophonie

Philippe Rossillon, une figure étonnante au cœur de la Francophonie
De
Bernard Lecherbonnier
Descartes et Cie
Parution le 22 août 2023
200 pages
20 €
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

L'auteur est un fin connaisseur de l'histoire de la Francophonie. Dans cet essai, il éclaire la figure singulière d'un homme, Philippe Rossillon qui a permis à l'espace francophone de se développer à partir des années 1960 et ce jusqu'à la fin des années 1990.

Bernard Lecherbonnier suit, pas à pas, celui qui a d'abord épousé la geste gaulliste au service du rayonnement de la France et a tout fait pour la promouvoir ensuite en stimulant les militants du français dans le monde.

Même si le personnage de Rossillon exprime un certain nombre de contradictions, il ne perd cependant jamais de vue l'expansion du français en animant un Haut Comité de la langue française, en structurant le monde francophone et en redonnant vie à l'Union Latine.

Au regard d'aujourd'hui, le bilan reste important car Rossillon a su au bon moment fédérer de nombreuses minorités francophones afin de mieux structurer l'espace en français.

L'auteur ne cache pas que les résistances furent vives dans le monde politique. Il nous raconte de façon détaillée l'histoire d'un homme volontaire qui n'avait pas froid aux yeux.
En 2024, 27 ans après la disparition de ce chevalier de la Francophonie, on peut mesurer le chemin parcouru et s'indigner qu'un certain nombre de français ne croient pas assez en leur civilisation, pourtant pleine de richesses à partager ainsi que dans les belles possibilités trop souvent méconnues et inexploitées du monde francophone. Philippe Rossillon a été un bon stratège qui, comme toute personnalité volontaire et forte dérangeait certains cercles.

Points forts

Un hommage plus que mérité à une figure courageuse et incontournable de la Francophonie. Autre point appréciable dans ce récit, celui des portraits des compagnons de route qui ont permis à Philippe Rossillon d'agir au mieux. Lecherbonnier rappelle en effet l'action très positive de militants, certains exceptionnels, avec en tête l'essayiste Michel Bruguière, hélas! trop  tôt disparu, auteur d'un livre clef Pitié pour Babel. Il faut aussi mentionner des Braves tels Bernard Dorin, Hubert Joly, Alain Guillermou pour ne citer qu'eux. Les témoignages qui se succèdent dans cet essai éclairent  cette lutte au cœur de laquelle les Québécois avec  le pugnace Jean-Marc Léger furent à la tête de ce combat en faveur de l'expansion du français. Bref, Lecherbonnier nous offre un livre précieux qui soulève bon nombre de questions sur notre avenir.

Quelques réserves

On peut s'étonner que ce combat mené par Rossillon soit si méconnu voire volontairement oublié aujourd'hui. Une question nous taraude: est-ce que Rossillon et sa belle équipe ont vraiment su transmettre le flambeau ? On peut avoir quelques doutes. Dans ce livre intéressant, l'absence de certaines figures qui ont marqué, elles aussi, la Francophonie étonnent. Par exemple celle d'Auguste Viatte ou celle de Robert Cornevin. La Francophonie ne peut exister qu'en étant multiple, variée. On a parfois l'impression en lisant ce récit que Rossillon a réussi son coup d'envoi mais a eu du mal à accompagner le développement de ses créations. Il est vrai que son inventeur est mort trop tôt. D'où ce sentiment d'inachevé.

Encore un mot...

L'auteur a fait un travail considérable pour redonner vie à une aventure singulière.

Une phrase

"En Europe comme en Amérique, l'action de Rossillon ne s'éloigne pas de la pensée gaullienne. Sa touche personnelle se trouve dans sa manière particulière de pousser toujours le bouchon un peu plus loin, ce qui a pour effet d'irriter et d'hérisser les gouvernements visés. " ( p 172 )

L'auteur

Bernard Lecherbonnier est professeur, écrivain et directeur de la filière Information et Communication à l'Institut Catholique de Paris. Sur la langue française et la Francophonie on lui doit notamment La littérature négro-africaine, Nathan ; Les Surréalismes francophones, Publisud ; Pourquoi  veulent-ils tuer le Français?, Albin Michel; et Les Noirs sont-ils des Français à part entière ? (avec patrick Lozès ), Larousse 2009.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir