Triste Amérique

Chronique publiée le 23 juillet 2016. Pour fêter ses 7 ans, Culture-Tops lance « 7 ANS DE COUPS DE CŒUR » : une sélection des meilleurs livres publiés depuis 2013. Bonne (re)lecture !
De
Michel Floquet
Editions Les Arènes - 231 pages
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Thème

Un réquisitoire passionnant et impressionnant.

L’auteur dresse un état des lieux sans appel des États-Unis d’aujourd’hui, en quinze chapitres. Il met en lumière les inégalités sociales, le goût de l’Amérique pour l’argent, « fondement de sa culture », le système scolaire en faillite, le surendettement des étudiants, le racisme de la société envers les Noirs, « cet ennemi » au sein de son propre territoire, les violences policières, le scandale de la malbouffe et de l’insécurité alimentaire, le désastre écologique… et tire le bilan de l’administration Obama. Il est loin, le rêve américain!

Points forts

- Les propos sont argumentés, illustrés par des chiffres et des exemples tirés de l’actualité. L’écriture est concise. L’auteur ne mâche pas ses mots pour dénoncer la violence de la société américaine.

- Une mise en perspective historique bienvenue sur la colonisation du pays, le génocide indien, les violences policières à l’égard des Noirs (la récente tuerie de Dallas a rappelé l’actualité du problème), l’exploitation agricole du pays, la NRA, lobby des armes à feu.

- On aimerait lire un travail de même nature sur la France d’aujourd’hui (avec des thèmes appropriés, bien sûr...).

Quelques réserves

Je n’en vois pas. 

Encore un mot...

Un éclairage indispensable sur la première « démocratie » du monde, partagée entre Donald Trump et Hillary Clinton.

Une phrase

« L’Amérique, pays autoproclamé de la liberté, en a finalement une conception assez singulière. Et le problème ne date pas d’aujourd’hui. La tentation totalitaire a toujours été là, tapie derrière un contrôle social pesant, un amour de l’ordre et de la délation jamais pris en défaut. » P. 165.

L'auteur

Michel Floquet est journaliste. Il a été correspondant de TF1 et LCI à Washington, de 2011 à 2016, et aussi « embedded », incorporé, deux mois, dans l’armée américaine, en 2003, pendant la guerre d’Irak. De son expatriation, il tire le portrait d’une Amérique à la dérive que nous, Européens, croyons connaître comme un « voisin de palier qu’on croise sans jamais l’inviter ni entrer chez lui » et dont nous refusons, selon lui, de voir le vrai visage.

Commentaires

Daniel
jeu 23/08/2018 - 13:29

Ce tableau est effrayant

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.