Expositions

De Chagall à Malevitch: La révolution des avant gardes

Infos & réservation

Grimaldi Forum
214 bd du Mercantour
Monaco
Jusqu'au 6 septembre

Lu / Vu par

Isabelle Comergnat
Publié le 31 juil . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

L'exposition est consacrée aux grands peintres russes du début du 20° siècle.  
Rappel utile, un bref glossaire des mouvements artistiques de l'avant garde russe de 1905 à 1920 :
   - Neo-primitivisme : images populaires russes ( Loubok)
   - Cubo-futurisme : le cubisme de Braque, Juan Gris et Picasso: influence des artistes russes comme Malevitch, Tatline, Olga Rozanova et A. Exter.
   - Suprématisme : Malevitch
   - Abstraction et constructivisme : Kandinsky, Rotchenko,Tatline
   - Sans oublier le Théâtre Juif de Chagall 

Points forts

1) Cette exposition est organisée de façon très didactique, thème par thème , ce qui permet au visiteur de suivre avec facilité l'évolution de cette période. Cette effervescence de la peinture russe correspond à une évolution radicale d'un pays en pleine mutation. Les rêves et les utopies forgent un langage unique dans l'art du XXÈME siècle en Russie.

          Le Suprematisme, nom donné par Malevitch à sa création sans objet, permet d'aller aux limites    de la représentation figurative, d'atteindre "le zéro de la forme", le Quadrangle Noir. J'ai été particulièrement sensible à la recherche progressive d'abstraction chez Kandinsky et chez Malevitch. 

 2) La visite de la salle du Théâtre Juif de CHAGALL constitue un vrai plaisir, permettant d'avoir une vision très riche de cette commande, exécutée en 1920. La création de ces décors  procure à Chagall un bonheur intense et répond au vœu de son coeur car il est fasciné par le monde du spectacle, des comédiens, par l'univers jubilatoire de la musique, du théâtre, et de la danse. Ces différents panneaux peints, la Musique, la Danse, le Théâtre, et la Littérature donnent une vision  panoramique du théâtre yiddish. 

 3) Petit point pratique: la circulation dans l'expo est fluide et on peut ainsi prendre tout son temps...

Points faibles

Je n'en ai pas vu...

En deux mots ...

C'est un régal...
 

D'autant que le Commissaire de l'exposition, Jean Louis Prat, a su l'organiser d'une manière didactique.
 

Tweet Culture-Tops

Expo: quand Monaco joue le grand jeu.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.