Livres/BD/Mangas

En Finir avec Eddy Bellegueule

De Edouard Louis

Editions du Seuil

Publié le 28 jan . 2014

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Points forts

1. Ce qui touche avant tout dans ce livre, c' est que ce récit, dénommé "roman", est entièrement autobiographique. Edouard Louis, l'auteur du livre, est bien né sous le nom d'Eddy Bellegueule. Et ce qu'il décrit est la réalité qu"il a vécue. Il restitue cette violence dont il a été victime, en décrivant avec une extrême finesse une collectivité humaine, elle-même exclue et victime.

2. Le livre comporte deux écritures: celle, limpide et belle, qu'utilise l'auteur qui fait ses études à Normale Sup; et celle, parlée par tous les gens de son village, qui est en italique car ce sont des citations. Par le langage de ce monde-là, il en restitue la réalité, sans en aucun cas ni le trahir, ni le critiquer, ni en faire l'éloge.

3. Le livre porte aussi sur les enfants différents dans un milieu hostile. Grâce à ce texte, on se souviendra longtemps d'Eddy Bellegueule et on aura tous le regard porté sur l'avenir d'Edouard Louis, qu'on lui souhaite le plus heureux possible, car il le mérite.

Points faibles

La violence du réalisme de certaines scènes est difficile à supporter, comme 
les scènes de viol d'autres garçons plus grands, ou encore l'obligation d'avaler les crachats qu'on lui a jetés...

En deux mots ...

Ce livre doit être lu pour ne plus ignorer la misère humaine qui règne 
encore dans certains villages de France et celle de ses habitants qui vivent, pourquoi ne pas le dire, comme des sauvages. Il n'est pas une mise en cause, mais une tentative pour comprendre.

Mais ce livre est aussi un message d'espoir pour tous ces enfants victimes, qui ont le monde contre eux; mais qui peuvent malgré tout s'en sortir par eux-mêmes. C'est ainsi que pour se construire, Eddy Bellegueule a dû rompre avec son monde de l'enfance et changer son nom trop lié à son histoire.

L'auteur

Voilà un livre bouleversant de sensibilité et d'émotion. L'auteur qui vient d'avoir 22 ans, raconte ce qu'a été son enfance. A sa naissance,il a tout contre lui:
Déjà un nom pas facile à porter, Eddy Bellegueule. 
Puis un avenir a priori peu réjouissant dans une famille pauvre d'un village perdu en Picardie, exclu de tout, qui connaît une telle misère que tout porte à la violence:

- violence des ouvriers contre les bourgeois, contre les noirs et les arabes.
- violence dans les familles où l'alcoolisme règne partout et où la vie se passe devant la télévision, du matin au soir. 

De plus, Eddy, né efféminé, a une voix haut perchée et agite ses mains de façon maniérée. Il décrit la dureté de son père, tyrannique, et l'énervement de sa mère exaspérée par ses allures féminines. Pourtant, il rêve d'être comme tout le monde et de devenir "un dur". Chaque jour, il est agressé par deux de ses camarades qui le cognent et lui crachent dessus. Il ne dit rien, espérant devenir, un jour, "normal" et ressembler à ceux qui le maltraitent.

"De mon enfance, je n'ai aucun souvenir heureux", dit-il. Après avoir été rejeté par son milieu, Eddy se met à le rejeter. Son entrée au lycée d'Amiens lui ouvrira les portes du salut.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.