EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Livres/BD/Mangas

Le Procès Fouquet

De Simone Bertière

Lu / Vu par

Jean-Pierre Tirouflet
Publié le 10 déc . 2013

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

1661, Mazarin est mort. Louis XIV prend le pouvoir. Nicolas Fouquet, brillant ministre des finances, est arrêté. Il est jugé par une Cour de  Justice spécifique pour prévarication et lèse-majesté, crimes passibles de la peine de mort. Simone Bertière offre une relation captivante de ce procès capital.

Points forts

  • Une analyse psychologique très fine des protagonistes : Fouquet, Louis XIV, Colbert.
  • Une plongée dans les arcanes des finances publiques du XVIIème siècle, décortiquées avec rigueur et clarté.
  • Une solide description du monde judiciaire et de ses rapports avec l’exécutif qui montre les limites de l’état de droit, comme d’ailleurs de l’absolutisme.
     

Points faibles

  • Le livre ne prend pas réellement parti sur la culpabilité de Fouquet. 
  • Le traitement psychologique du Surintendant manque de cohérence : maladroit, léger, inconséquent, corrupteur et dissolu avant son arrestation ; redoutablement avisé et brillant durant son procès ; dévot et serein durant sa captivité.

 

En deux mots ...

Ce livre est passionnant en ce qu’il renvoie à l’actualité : La France de 1661 est surendettée. Les financiers ont gagné beaucoup d’argent ; ils sont haïs. Fouquet était le grand ordonnateur du système ; il devient le bouc émissaire dont la chute permettra à Colbert de régler -très temporairement- le problème de la dette en déconsidérant les prêteurs pour mieux les léser par des banqueroutes partielles. Cela ne vous rappelle-t-il rien ?
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.