Livres/BD/Mangas

Maudits

De Joyce Carol Oates
Editions Philippe Ray
Publié le 21 mar . 2015

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

A lire sans modération 

Thème

 Les Etats Unis au début du XX eme siècle: les membres éminents de la cité universitaire de Princeton, faisant partie de la communauté anglo-saxonne privilégiée et très presbytérienne , vont, en ce mois de juin 1905, basculer dans la folie et l’enfer, car le Diable s’est installé au coeur de cette paisible communauté, sous les traits d’un homme étranger. Il va commencer son oeuvre en kidnappant Annabelle Slade, fille d’un éminent et puissant pasteur, le jour de son mariage .

Une cruelle malédiction s’abat ainsi sur la paisible cité . Josiah, le  frère d'Annabelle, va tout faire pour la retrouver. Il part à la rencontre de gens formidables, victimes de visions maléfiques ; personne n’est épargné.

Un fascinant voyage dans l’Amérique puritaine, à la structure sociale rigide et intransigeante, qui craint la damnation .

Points forts

- Superbe étude des moeurs américaines en 1900, et de la puissance de l’Eglise presbytérienne.

- Belle Ecriture, énergique.  

- Parfait mélange d'histoire et de romanesque . 

- Evasion garantie, pour qui aime se laisser envoûter par le surnaturel.

Points faibles

Demande d'avoir du temps disponible, car ce gros pavé (810 pages) ne se lâche pas facilement...

En deux mots ...

Un roman passionnant, drôle, ou quelques personnages épris de liberté, désirant sortir des règles établies, des snobismes, du pouvoir de leur classe sociale, sont mis à mal par un diable forcément européen, venant d’un continent ou règne la débauche et la liberté. C'est la découverte d’une Amérique faite de castes, de croyances et de vérités . Avec un regard froid et plein d’humour, la morale de l’histoire étant qu'il vaut mieux préférer la liberté individuelle que l’apparente perfection sociale .

Personnellement, j’ai aimé cette histoire sans fin, pleine d’esprit; j'ai aimé sa malicieuse lucidité, qui fait réfléchir.

Une phrase

Ou plutôt, un court extrait, page 167. Annabelle désirait écrire mais : 
" Une fois que tu seras mariée et que tu auras tes propres enfants, tu pourras te livrer à ce genre de « passe temps ». Jamais , pourtant, on ne dit à un garçon ou à un jeune homme qui veut être écrivain ou artiste - ou musicien ou scientifique - qu’il devrait en faire un « passe temps » , pourquoi donc?

Pour la même raison qu’on ne nous « autorise » pas à voter; nous ne sommes que des citoyens de seconde zone, bien qu’habitant les mêmes Etats-Unis d’Amérique que nos frères.

Père m’a expliqué que le vote des femmes était « superflu »; une femme votera comme son mari ou alors, par esprit de contradiction, contre lui, en annulant son vote ; dans l’un ou l’autre cas, cela ne sert à rien."

L'auteur

Ecrivain Américain , Professeur de Littérature à Princeton , membre de l’académie américaine des Arts et Lettres ,

Prix Femina en 2005 pour : « Les Chutes « , Joyce Carol Oates , se place aux premiers rangs des auteurs contemporains .

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.