Livres/BD/Mangas

Un an après

De Anne Wiazemsky
Editions Gallimard
Publié le 04 mar . 2015

Recommandation

2,0A la rigueurA la rigueur

Points forts

Anne WIAZEMSKY, auteure et personnage central du livre, écrit avec clarté, naturel et limpidité : elle nous fait vivre sa vie au quotidien avec Godard, mari capricieux, exclusif, possessif et en proie à des crises de jalousie incessantes dès qu'elle est sollicitée par des cinéastes de renom tels que Pasolini, Bertolucci, entre autres, qui la font jouer dans leurs films. Toute à la joie de vivre de ses 20 ans, naturellement lumineuse et attirante, sa fraîcheur est de plus en plus en décalage avec Godard, de plus en plus sombre.

Elle relate très bien l'atmosphère de folie qui gagne Paris en mai 68, son admiration pour "Dany le rouge" qu'elle retrouve en tête de pont du mouvement étudiant, sa peur dans les manifestations, le réconfort qu'elle trouve auprès d'amis proches, son attachement à son frère et à sa mère malgré le séisme qu'a provoqué dans son milieu familial bourgeois son mariage avec Godard. 

Elle exprime très bien le fossé générationnel entre elle, jeune femme fraîche et spontanée, et un Godard, amer, qui veut museler ses envies de liberté. 

Points faibles

Anne WIAZEMSKY écrit ce livre comme un reportage : c'est bien fait mais ça manque de flamme et d'éclat. Elle a fait le choix de la simplicité et de la pudeur - ce qui est tout à son honneur - mais du coup on a du mal à se passionner. On se laisse guider, on n'a qu'une envie, bien sûr, c'est de la plaindre de vivre une passion qui devient vite une prison, en ayant hâte pour elle qu'elle reprenne sa liberté. Mais, pour ma part, je suis restée spectatrice, extérieure, sans émotions. 

En deux mots ...

Lecture agréable mais pas rare : le premier volet, "Une année studieuse", était plus vivant et plus personnel. Ce volet-là ne nous fait pas découvrir grand-chose...

L'auteur

Anne WIAZEMSKY, petite-fille de François MAURIAC, est mariée depuis 1 an avec Jean-Luc GODARD. Elle raconte dans ce livre l'aventure de mai 68 aux côtés de GODARD, avec la frénésie et la passion des premières manifestations; puis l'ampleur de la colère des étudiants, qui gagne toutes les sphères du pays, entraînant des grèves à tous les niveaux et provoquant des phénomènes de rejet de société importants. Elle nous décrit particulièrement dans ce livre la radicalisiation politique de Godard, son refus de refaire du cinéma, toute l'amertume qui le gagne, qui creuse de plus en plus le fossé entre eux et qui ronge petit à petit leur couple.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.