Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Livres/BD/Mangas

Inhumain

De la bande dessinée à grand spectacle, mais….
De Scénario Valérie Mangin et Denis Bajram - Dessins et mise en couleur Thibaud de Rochebrune
Collection Aire Libre, Ed Dupuis, octobre 2020 94 pages. 25 €

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 24 oct . 2020

Recommandation

2,0BonBon

Thème

Si vous avez vu le film Interstellar, vous imaginerez sans peine ce vaisseau qui fonce vers une planète inconnue, et se trouve englouti dans un profond océan. Ses astronautes sont inexplicablement sauvés par des sortes de pieuvres, qui les approchent d'une île qui va se révéler habitée par un peuple humain et docile. L'équipage va essayer de comprendre leur origine et l'étrange destin qui les pousse à accomplir, de la surface de la planète au plus profond de ses entrailles, des taches précises et répétitives, toujours dans une étrange forme de servitude heureuse. Au fur et à mesure d'une descente vers le cœur de la planète, les menaces et les dangers se précisent, au risque de voir chacun abandonner sa liberté pour se fondre dans cet univers hors du temps et de la liberté d'être et d'agir.

Points forts

1. Un excellent scénario de science fiction, qui ménage ses surprises, et qu'il n'est pas possible de dévoiler dans ces lignes. L'humain, le robot, l'esclave s'y croisent et les sentiments du bien et du mal, de la liberté et de la dépendance, de l'évasion et de la soumission se mêlent et se brouillent.

2. Des dessins de belle qualité, avec une mise en couleur et une mise en page tout à fait spectaculaires, rappelant, dans sa mise en abîme, les pertes de repères, les univers complexes et déroutants de Maurits Escher.

3. Un vrai suspens qui se déroule au fil des pages et vous tient en alerte, ou en haleine, jusqu'aux dernières pages.

4. Enfin, une belle édition, dont le format valorise une mise en scène que seule la bande dessinée permet de proposer. Du spectaculaire qui donne à cette édition une apparence assez "luxueuse".

Points faibles

Hélas, après ces louanges, force est de constater que la qualité des dialogues m'a un peu déconcerté. Soit, ils sont descriptifs et viennent paraphraser images ou situations, soit ils sont pauvres ou curieusement distribués - entre les personnages, dans les "cases", dans l'espace de la page.

Ce parti pris m'a gêné, et c'est une situation assez rare en bande dessinée. Son envers est de permettre de larges dessins, expressionnistes plus que fouillés, mais somptueusement cadrés et mis en couleur.

En deux mots ...

Voici un drôle de bilan pour cette bande dessinée qui bouleverse les horizons dans sa plongée vertigineuse vers le centre de la planète, peut être dans la profondeur de l'âme humaine, à coup sûr dans les vertiges du prix de la liberté. Si elle avait été un roman, je l’aurais adoré. L'exercice de la traduction graphique est réussi mais le "verbe" me semble le point faible de ce "space opéra". Il mérite quand même votre attention car il est, de mon point de vue, visuellement très réussi.

Une illustration

L'auteur

Valérie Mangin et Denis Bajram sont scénariste de bandes dessinées. La première a à son actif un grand nombre de collaborations, et ensemble, quatre aventures, dont Abymes, qui met "en abymes" Honoré de Balzac, le réalisateur Clouzot, le scénariste et son conjoint !

Thibaud de Rochebrune est dessinateur et coloriste, qui fait ses premiers pas dans l'univers du dessin animé. Auteur de plusieurs bandes dessinées, il a notamment participé à une intéressante adaptation du célèbre jeu vidéo Assassin's Creed.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.