Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Livres/BD/Mangas

Intimidation

Du pur Coben en mini série !
De Danny Brocklehurst
NETFLIX, Mini-Série TV - 8 épisodes de 45 mn, 2020
Avec Richard Armitage, Siobhan Margaret Finneran ...

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 04 fév . 2021

Recommandation

2,0BonBon

Thème

Adam Price vit en Angleterre dans un quartier chic, aux portes d'un collège parfaitement british, dans lequel sa femme Corinne est un enseignante aimée de tous. Ce tableau idyllique se fissure par deux angles : ses enfants sont mêlés à une curieuse agression lors d'une "rave" clandestine, et une inconnue l'aborde pour lui dire que sa femme lui a menti au sujet d'une de ses grossesses. Cette inconnue - The Stranger selon le titre original du roman d'Harlan Coben dont est tirée cette série - délivre à d'autres des secrets embarrassants, parfois contre rançon. Confrontée à son mensonge, Corinne disparaît, laissant son mari et ses enfants sans nouvelle. Adam va tout tenter pour comprendre son départ, et la retrouver. Il va croiser d'autres victimes de ces chantages, alors que ses enfants doivent endurer la double peine de la disparition de leur mère et du comportement étrange de certains de leurs amis. Le décor est posé, les secrets s’emmêlent, le rythme s'accélère quand une enquête pour meurtre croise la recherche désespérée d'Adam. Comprendre pourquoi Corinne a disparu va animer les 8 épisodes de cette série.

Points forts

- Une intrigue vraiment bien ficelée - qui met au défi de comprendre le rôle de chacun et le moment où tous ses fils vont se croiser !

- Des acteurs convaincants, dont Richard Armitage (Adam) Siobhan Margaret Finneran (l'inspectrice de police, qui fut une gouvernante malveillante dans Downton Abbey) et tous les ados, très "natures" et crédibles dans les rôles très (stéréo)typés qu'ils interprètent.

- Une mise en scène efficace, sans éclat particulier - qui sait créer et faire durer les moments de tensions  comme les respirations, de moins en moins nombreuses au fil des épisodes.

- Petite cerise sur le gâteau : quand les acteurs courent ou se battent, ils sont essoufflés, en sueur, décoiffés ! Ce réalisme se traduit très bien dans les attitudes et les regards,- sauf peut-être celui de Johanna l'inspectrice - au fur et à mesure des épisodes.

Points faibles

Quelques situations peu vraisemblables, mais elles font partie du scénario du livre, et si vous êtes bon public, vous les accepterez avec indulgence, voire soulagement.

En deux mots ...

Dans le foisonnement des séries, en voici une récente, bien accueillie par la critique qui s'interroge pour savoir s'il y aura une saison 2 ! Intimidation est donc une adaptation d'un roman d'Harlan Coben paru en 2015, The Stranger. Netflix s'est engagé à en produire plusieurs - sachant que d'autres ont déjà été produits, en France, Une chance de trop avec Alexandra Lamy (diffusé sur TF1 et NETFLIX) et Juste un regard  avec Virginie Ledoyen (TF1). Ne boudons pas notre plaisir - ces deux adaptations ont été produites par Jean Pierre Dusséaux, également chroniqueur pour Culture-Tops !

Sans prétention dans la réalisation, Intimidation vous promet de passer de bons moments de suspens, dans la veine des romans de Coben, maître du genre il faut le souligner !

L'auteur

La série a trois producteurs délégués, Danny Brocklehurst, Harlan Coben, Nicola Shindler. Le premier est anglais, journaliste devenu scénariste. Le second est un très célèbre auteur américain de romans policiers, dont certains adaptés pour la télévision  et le cinéma (Ne le dis à personne, avec François Cluzet, André Dussollier… excellents). Le troisième est une femme, comme son nom ne l'indique pas, anglaise, productrice, honorée de nombreuses nominations et prix au Royaume-Uni.

A noter qu'Harlan Coben a présidé le jury du premier festival international des Séries de Cannes en 2018, et que sa fille a écrit le scénario d'un épisode d'Intimidation.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.