Livres/BD/Mangas

Iran Révolution

Un Ovni éditorial, aussi fort qu'original
De Michel Setboun
Ed. Les Arènes 190 pages 22,90 €

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 30 mar . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

En Février 1979, le "Guide Suprême" des Chiites d'Iran, l'Ayatollah Khomeiny prend le pouvoir et signe la fin de l'empire. C'était il y a 40 ans. Ce processus de "révolution totale, imprévisible et inexorable", selon les mots du géographe Bernard Hourcade, nourri par un mélange d'aspirations démocratiques, de rejet de l'occidentalisation "à l'américaine" et d'aspirations religieuses a été vécu de l'intérieur par un très jeune photographe, Michel Setboun. En 1978, à 23 ans, il se rend en Iran et observe les premiers signe de la contestation du pouvoir du Shah, Mohammad Reza Pahlavi. Il arpente les rue de Téhéran, choisit de faire un reportage sur la famille royale. Quand la révolution éclate après la répression sanglante d'une manifestation, il est au premier rang. Il en sera le principal reporteur. Il rejoindra en France, à Neauphle-le-Château, l'ayatollah Khomeiny, en fera le portrait, brandi par la foule quelques jours plus tard pendant les manifestations. 

Ce roman graphique retrace les principales étapes de la révolution à partir de photos transformées par un procédé informatique qui leur confère un caractère visuel très original, proche de la bande dessinée.

Points forts

1. Pour une révolution, Michel Setboun a  choisi un traitement révolutionnaire des images : photos "crayonnées" et "résidus photographiques" composent la majorité de l'ouvrage, dans des formats parfois très grands et extrêmement "graphiques". Selon les mots de son auteur, ce travail "ajoute un trait d'union en photo et graphie pour renouer  les liens entre photo et image..". C'est dit !

2. Il trouve un équilibre entre l'image et le dessin, mélangeant les genres, de la photographie (dont il reste quelques traces et exemplaires, parfois singulièrement nichées dans l'image, ou teintées de leur couleur d'origine), de la bande dessinée (certaines images sont légendées) et du reportage, avec des portions de texte qui "racontent" les événements, sans parti pris.

3. Ce livre est véritablement original. Si l'histoire est terrible, les images sont fortes. Elles témoignent de la détermination d'un peuple à bousculer son destin. Le style, l'anonymisation des visages donnent à la foule une force tragique, comme la préfiguration des années de répression qui suivront.

4. Enfin, introduction, textes et annexes aident à la compréhension de cette révolution qui (r)éveillera le fondamentalisme islamique dans le monde. Il est intéressant d'y lire que dans son développement et l'organisation du pouvoir qui en suivit, elle fut fortement inspirée de  la Révolution française.

Points faibles

1. Le traitement très particulier des images peut lasser à la longue dans la mesure où les "effets", qui surprennent au début, se trouvent reproduits de façon un peu "monotone".

2. Traitées presqu'exclusivement en noir et blanc, l'abstraction de certaines images nécessite un effort de décodage pour en retrouver le sens. L'expérience vous oblige à "plonger" dans l'image; mais cet exercice est si singulier qu'il n'en est pas désagréable.

En deux mots ...

Original et fort sont les deux mots qui me semblent caractériser ce livre hors norme. Ni reportage, ni BD, ni livre d'art, il flirte avec tous les genres et vous laisse une forte imprégnation visuelle. Son autre mérite est de vous attraper par la forme pour vous replonger dans l'histoire de la révolution iranienne, qui a ébranlé le monde et dont les secousses blessent encore les pays occidentaux. Le travail de Michel Setboun est aussi remarquable par le choix des images et des textes, qui composent un véritable récit. Ils assouvissent à la fois le curieux d'histoire contemporaine et l'amateur de récits "dessinés". Celles et ceux qui ont été marqués de façon indélébile par les abstractions noires et blanches des aventures de Corto Maltese, retrouveront dans certaines images, j'en suis sur, l'esprit, si ce n'est la patte… d'Hugo Pratt !

Une illustration

Un extrait

Le verbe : "J'ai trafiqué contrastes, filtres, lumières, couleurs et lignes, avec des outils informatiques innovants. Comme un musicien qui passerait du piano au synthétiseur. Mon projet joue de la stridence et de la saturation, les lignes et les courbes, le vrai et le faux, le flou et le net." P5, Une démarche artistique.

L'auteur

Bien qu'architecte de formation, Michel Setboun est un reporter, photographe de presse français. Reporteur pour l'agence Sipa au moment de la révolution iranienne, il en sera un témoin exceptionnel pour la presse occidentale. Devenu "indépendant", il réalise de très nombreux reportages à travers le monde, notamment au Moyen Orient, en Afrique, en Mongolie. Il a publié, depuis 1979 et son retour d'Iran, 10 livres de reportage et de photo-journalisme dont il a écrit, pour beaucoup, les textes.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.