Livres/BD/Mangas

Le Chant du Monde

Un hommage audacieux et très réussi à un grand roman de Giono
De Scénario et dessins : Jacques Ferrandez
d'après l'œuvre de Jean Giono Éd Gallimard Sept 2019 22,00 €

Lu / Vu par

Bertrand Devevey
Publié le 25 jan . 2020

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Le Chant du Monde est un roman de Jean Giono, paru en 1934. Roman métaphorique de l'amour humain, de fraternité et de haine, de la  puissance des sentiments, de la relation de l'homme à la nature, il raconte la fuite de deux amants, et la quête des disparus par un père brisé et un aventurier passeur de fleuves. Roman et roman graphique se mêlent en une sorte de western hors du temps, où les hommes ont plus de respect pour la nature que pour leurs semblables.

Il a pour décors un pays imaginaire qui semble mêler l'Aubrac, le pays Basque et les Alpes de Haute Provence - le pays Rebeillard, dont la ville rappelle Sisteron. Matelot et Antonio, Gina la promise et le "besson", Clara l'aveugle, Mauduit - le maitre, Toussain le Guérisseur vont se découvrir, s'unir, s'affronter avant que l'amour et le pardon l'emportent.

Points forts

1. Une histoire universelle, belle, remarquablement mise en scène, en images et en mots par Jacques Ferrandez

2. Quand vous avez dit cela, que dire de plus ? 
- Les dessins à l'aquarelle délivrent de très belles ambiances, avec une palette de couleurs en harmonie avec les saisons.
- Les dialogues sont finement ciselés, simples, vrais, dans la forme rugueuse et poétique de Giono.
- La mise en page est classique mais offre de très larges dessins, qui évoquent des carnets de voyage.
- Un clin d'œil à Moby Dick, dont Giono a été en 1939 le traducteur - et que je vous laisse découvrir !

Points faibles

Très personnel - je regrette que le réalisme des dessins de nature, des paysages, des décors soit parfois impacté par le traitement plus caricatural de certains personnages.

En deux mots ...

Il fallait l'oser ! Transposer Le Chant du Monde en bandes dessinées, un sacrilège ? Franchement non ! Voici une sacrée belle histoire, un beau livre dont la trame romanesque serait un western et le décor, une nature généreuse et sublimée, avec le personnage d'Antonio poète messager. Voici encore un album qui fait un pont heureux et réussi entre la littérature et le 9éme art. Je ne doute pas qu'il donne, quelques semaines, quelques mois ou années après sa lecture, l'envie à certains de découvrir l'œuvre originale - qualité indéniable de ces romans graphiques joliment adaptés de chefs d'œuvres de la littérature.

Une illustration

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.