One Man Show

BREL mis en pièce(s)

T’as voulu voir Jacques Brel… et t'as vu Le Guen ... Et c'est bien ...
De Jacques Brel
Mise en scène : Arnaud Bruyère
Avec Henri Le Guen

Infos & réservation

Le Guichet Montparnasse
15 rue du Maine
75014 Paris
Tél. : 01 43 27 88 61
http://www.guichetmontparnasse.com
Du 28 novembre 2019 au 5 mars 2020, le jeudi à 19h

Lu / Vu par

Charles-Edouard Aubry
Publié le 31 jan . 2020

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Henri Le Guen revisite le répertoire de Jacques Brel. Entre tour de chant et chansons mis en scène, il offre à entendre et à voir les classiques du “Grand Jacques“.

Points forts

• Pas de faute de goût dans le choix des chansons : les classiques sont au rendez-vous et s’enchaînent parfaitement.

• De plus, Henri Le Guen chante bien et c’est un excellent comédien. L’orchestration musicale, quoiqu’inédite, reste fidèle à l’original, sobre (principalement piano- basse – batterie) avec un zeste d’accordéon. On écoute toujours avec plaisir ces chansons intemporelles qui font partie de notre mémoire collective.

• Certaines ont droit à un traitement privilégié, comme Les bigottes, Les bonbons, Au suivant !  et surtout Vesoul que le chanteur – comédien s’approprie brillamment avec une belle mise en scène. Une belle créativité et quelques accessoires suffisent pour en faire un moment d’anthologie.

Points faibles

• Malheureusement, l’exercice se limite trop souvent à un simple tour de chant, certes de qualité, mais quand on se souvient de la puissance et de l’inventivité que mettait Brel dans son interprétation sur scène, Henri Le Guen souffre la comparaison...

• Toutes les chansons, d’Amsterdam au Plat pays, en passant par Ne me quitte pas méritaient elles aussi un traitement plus inventif, soigné et original. En effet, Jacques Brel concevait la plupart de ses chansons comme de vraies histoires, construisant pour chacune son propre univers. Il est dommage qu’Henri Le Guen et son metteur en scène ne se les soient pas toutes appropriés.

En deux mots ...

Jacques Brel eût gagné à être plus systématiquement “mis en pièces“ : ses oeuvres méritaient du "sur-mesure" plus que du “prêt à chanter”. Le "cousu main" concerne certaines chansons, mais pas toutes ...

Un extrait

Pas d’extrait, le spectacle est uniquement constitué des chansons, que vous connaissez ...

L'auteur

• Henri Le Guen débute sa carrière au théâtre par les grands classiques avec des comédiens de la Comédie Française. Parallèlement il interprète ses propres chansons dans divers cabarets, puis devient le chanteur dans un big band de jazz.

• Il intègre ensuite la Compagnie ART.COM dédiée à l’opéra, l’opérette et la comédie musicale, construisant sa carrière dans l’alternance théâtre/chant. Le Guen a également écrit et interprète un seul en scène théâtralisé autour d’un autre géant de la chanson disparu : Yves Montand, où ma nostalgie est toujours ce qu’elle était.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.