One Man Show

Patrick Timsit: On ne peut pas rire de tout

De Patrick Timsit
Co-écriture: Bruno Gaccio et Jean-François Hali
Mise en scène : Ahmed Hamidi

Infos & réservation

Théâtre du Rond Point
2 bis, Avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
Tél. : 0144959821
http://www.theatredurondpoint.fr/
Jusqu’au 22 février 2015, à 18h30
Publié le 11 fév . 2015

Recommandation

1,0BofBof

Thème

L’humour, jusqu’au peut-on aller ? Grande question.

Points forts

Le titre du « seul en scène » de Patrick Timsit résonne comme une bombe explosive à laquelle il s’agrippe sur l’affiche de son spectacle au point que l’affichiste Jean-Claude Decaux a cru bon de la censurer. Mais sur quoi au juste se porte le rire de l’humoriste  qui s’amuse à tester des sujets dits tabous avec la complicité du public? Si son meilleur score reste de loin ses sketches corrosifs sur les juifs, il égratigne - avec une totale mauvaise foi, qu’il revendique – aussi bien  les Marseillais, que les Portugais, les Africains, les Nazis, les handicapés, les femmes, les enfants,  ou Arthur qu’il décrit en terre inconnue, au centre des impôts.

Points faibles

Des « bon mots », pas toujours de bon goût, ni très bons, ni très nouveaux. Dans son dernier catalogue du rire certains sketches sentent le réchauffé : telle la (triste et célèbre) comparaison des mongoliens aux crevettes, ou l’adoption des enfants.

Et les récents événements dans tout cela ? Si l’actualité est à point nommée, pas question pour l’humoriste de s’y frotter en mouillant sa chemise. Les islamistes sont les grands absents du spectacle. . «Je ne fais pas de vannes sur eux, je n'en ai pas trouvé… Pourquoi? se demande-t-il. La peur peut-être… » Explications : « Je ne suis là pour apporter du plaisir, pas pour donner des leçons. » La bombe de l’affiche n’était qu’un pétard ! 

En deux mots ...

On reste sur sa faim. Mais on rit ou on finit par rire. On était venu pour cela…

Heureusement que dans la salle, il y a les fans!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.