La Truite

... à toutes les sauces
De
Le quintette AccordZéâm
Durée : 1 h
Mise en scène
Éric Bouvron
Avec
Franck Chenal (batterie, percussions), Sylvain Courtex (contrebasse), Julien Gonzales (accordéon), Raphaël Maillet (violon), Jonathan (hautbois & guitare) et Nathanaël Malnoury (contrebasse, en alternance).
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

théâtre du Gymnase Marie-Bell
38, Bd de Bonne Nouvelle
75010
Paris
01 42 46 79 79
Jusqu’au 11 juin, du jeudi au samedi 19 h Puis en tournée au Festival d’Avignon du 7 au 31 juillet (théâtre du Petit Louvre. Chapelle des Templiers).

Thème

  • Cinq musiciens - un violoniste, un contrebassiste, un guitariste-hautboïste, un accordéoniste et un percussionniste - chacun virtuose de son (ou ses) instrument(s), suivent les pérégrinations d’une truite au gré de son parcours, d’un oasis saharien au cours du Mississippi...
  • Au fait, pourquoi diable ce groupe est-il allé pécher La truite dans le répertoire de Schubert ? Sans doute parce que c’est un être « qui respire avec l’ouïe. »
  • Au fil de l’eau, une soixantaine de variations et autant de genres musicaux sont abordés dans le sillage de ce poisson facétieux et imprévisible.

Points forts

  • Le groupe Accordzéâm est parfaitement à l’aise dans chaque genre, interprété chaque fois avec un talent consommé. Des morceaux de bravoure, évidemment, « surnagent », comme cette cocasse version asiatique, ou l’utilisation inattendue du violoncelle pour le tango de la truite, ou encore les solennelles obsèques du redoutable brochet... 
  • De plus, les musiciens ne sont pas du tout statiques : excellents chanteurs, certains sont de bons danseurs, 
  • La capacité de la musique ici le dispute au jeu de lumières particulièrement élaboré pour créer une ambiance, une sorte de « bain d’atmosphère » dans lequel le poisson-fétiche de Schubert va pouvoir s’ébattre en toute liberté.
  • Difficile, dans ces conditions, de ne pas « mordre à l’âme-son » de cette poésie musicale-là...

Quelques réserves

• Il n’y en a guère, si ce n’est peut-être que le texte récité qui forme le lien entre toutes les variations mériterait peut-être d’être un peu plus interprété.

Encore un mot...

• Depuis Le complexe de la truite, écrite en 1956 par Francis Blanche pour les Frères Jacques, cela faisait longtemps que l’on n’avait pas admiré un poisson aux morceaux aussi appétissants.

• Cette Truite-là ne peut donc pas être mise... à l’amende...

Une phrase

« Me gusta la trouta
Alla parilla » 

(dérivé de Me gustas tu /  Manu Chao)

L'auteur

  • Le groupe Accordzéâm explore les musiques du monde, et revisite ici la musique classique au gré des genres antérieurs (médiévaux) et, bien sûr, postérieurs. 
  • On peut également les écouter dans des bals folks « néo-traditionnels », des spectacles-concert comme Putain de guerre ! (inspirés par l’œuvre du dessinateur Jacques Tardi), ou encore des émissions télévisées (La Boîte à Musique de J.-Fr. Zygel).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Opéra Ballets Musique
Venezuela
De
Batsheva Dance Company – Ohad Naharin
Opéra Ballets Musique
La Bayadère
De
Rudolf Noureev, d’après Marius Petipa