CLICKBAIT

Un click de mort
De
Tony Ayres et Christian White
Mini-série américano-australienne
Sur NETFLIX : 1 saison 8 x 42-52’
25 août 2021
Avec
Avec Adrian Grenier- Zoe Kazan- Betty Gabriel…
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Thème

Ce thriller qui se situe au carrefour du monde virtuel et du monde réel nous fait cheminer et découvrir, au fil de huit épisodes, les dégâts des technologies de pointe, quand celles-ci sont détournées et utilisées sans aucun garde-fou.

Si ce n’est pas à proprement parler le procès des réseaux sociaux en eux-mêmes, il s’agit bien cependant de mettre un focus sur le tissu de mensonges qu’ils peuvent générer sans aucun complexe d’autant que ceux-ci sont faits sous couvert de ‘’ pseudos’’ : 1ers mensonges de ces réseaux.

Ce qui est présenté sous forme de jeu peut malheureusement très vite déraper, devenir viral et se transformer en un magma malsain guidé en cela par les comportements humains : le danger vient alors d’une utilisation soit naïve (comme dans cette série)  soit d’emblée à mauvais escient. Le spectateur, pris comme les personnages de la série dans les mailles de ces filets va découvrir, horrifié, ce qu’il en est de l’emprise exercée. En effet le réseau, aidé à la fois par le voyeurisme de certaines personnes et la complicité, hélas, de certains médias toujours prêts à faire le buzz, va jouer un rôle de caisse de résonance par la diffusion qu’il permet.

Points forts

- Le déroulé de l’intrigue se construit à chacun des épisodes en fonction du  personnage qui en donne le titre : celui-ci va apporter non seulement un éclairage particulier, à la manière d’une caméra placée sous un certain angle, mais aussi sa pierre à l’édifice par son implication dans la recherche de la vérité.

- On peut noter la qualité et la sobriété des interprétations.

- Le suspens est maintenu jusqu’au bout, nous faisant passer d’une piste à une autre jusqu’à la fin de la série

- Série addictive et dénuée de temps mort

Quelques réserves

Aucune

Encore un mot...

« Je maltraite les femmes. A 5 millions de vues, je mourrai… ». C’est ainsi que l’on découvre Nick Brewer dans une vidéo sur internet, couvert d’ecchymoses. Ce simple citoyen, mari et père aimant, connu pour sa gentillesse et son intégrité apparaît subitement, tenant ce carton. Stupéfaction car le voici présenté comme un monstre…

L’histoire montante et envahissante de Clickbait prend tout son intérêt et nous désarme quand on en découvre le point de départ.

L'auteur

Tony Ayres (réalisateur de séries australiennes ; entres autres  La gifle et Glitch  qui ont été diffusées respectivement sur Arte et sur Netflix et Christian White (auteur et scénariste australien).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Le meilleur des nouvelles séries TV

Séries TV
OCCUPIED
De
Erik Skjoldbjaerg et Karianne Lund