THE CROWN

Un joyau pour Noël
Série anglais
NETFLIX : Saison 5 (6x52’)
Sortie : 9 Novembre 2022
Avec
Imelda Staunton, Jonathan Pryce, Lesley Manville, Dominic West, Jonny Lee Miller, Elizabeth Debicki
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Thème

Vivre au cœur de la Monarchie Anglaise dans les années 1990 – 2000, voici ce que propose la saison 5 de The Crown, celles qui virent s’affronter Diana et Charles et les questions sur « l’utilité » de la famille royale et plus largement de la monarchie britannique.

Cette saison était particulièrement attendue puisqu'entre-temps, le Prince Philipps et la Reine Elisabeth sont morts ; ceci est loin d’être anodin car peut engendrer, en se laissant embarquer dans cette saison, une sensation étrange de voyeurisme. 

Ainsi nous accompagnons cette Famille, avec le prince Charles et la princesse Diana… dans leurs traversées quotidiennes de cette fin de siècle, qu’elles soient politique, familiale et/ou sentimentale. Sans oublier, bien sûr, l’environnement de la « Firme » au premier rang desquels nous pouvons apprécier l’importance de l’ancien premier ministre John Major.

Nous découvrons des aspects de la vie (romancée ? réaliste ?) personnelle voire intime de ces souverains que nous pensions pourtant connaître,  ce qui rend la série addictive.

Points forts

  • Le jeu d’acteurs est d’une très grande finesse ; qu’il s’agisse des comportements, du langage ou de l’attitude des différents personnages de cette monarchie britannique, ils sont étudiés avec un grand soin et une extrême précision.
  • D’ailleurs, cette finesse d’analyse est du même niveau que celle à laquelle nous avons été habitués dans la série Downton Abbey et dans les saisons précédentes de The Crown.
  • A partir du 3ème épisode, toutes les réserves mentionnées dans le chapitre ci-dessus, ont été balayées car le spectateur entre dans l’intimité de la famille royale ; on découvre avec plaisir les rouages de leur fonctionnement ainsi que les caractères des uns et des autres auxquels nous ne sommes pas habitués. Peut-être est-ce une façon de remettre « Big Ben » à l’heure : Les prince Phillips et Charles, loin d’être les personnalités effacées voire falotes que leur représentation habituelle ne nous laisse entrevoir, sont beaucoup plus complexes et riches ; à l’inverse, Diana apparaît être une petite fille immature …

Quelques réserves

  • Suite aux décès d’Elisabeth II, j’ai éprouvé un très fort sentiment de gêne, comme si je devenais en acceptant de regarder cette saison un intrus.
  • Et puis pour être franche, j’ai failli l’arrêter après le deuxième épisode pour deux raisons : 
  • L’incarnation d’Elisabeth II et celle du Prince Charles par de nouveaux acteurs : j’ai été complètement déstabilisée tant je les trouvais éloignés physiquement de leurs personnages. Ce qui n’avait pas été le cas des saisons précédentes.
  • Par ailleurs les 2 premiers épisodes centrés sur la princesse Diana m’ont, je l’avoue, ennuyée au plus haut point ...

Encore un mot...

La saison 5, avant-dernière saison de The Crown fait suite à 4 autres saisons qui m’avaient alors subjuguée, malgré le changement d’acteurs toutes les 2 saisons. Aussi je conseille de ne pas faire d’impasse sur cette série qui nous offre un pan d’Histoire …et quel pan ! : 50 ans de la Royauté Britannique du mariage d’Elisabeth II (1947) jusqu’ au début des années 2000.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Le meilleur des nouvelles séries TV

Séries TV
Machos Alfa
De
Alberto Caballero et Laura Caballero