Diptyque : une jolie robe – La femme de ma vie

No Payne, no gain !
De
Andrew Payne
Adaptation : Robert Plagnol
Avec
Robert Plagnol
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Artistic Théâtre
45 rue Richard Lenoir
75011
Paris
01 43 56 38 32
Du 28 mars au 29 avril, une jolie robe : la mardi à 19h, samedi à 15 ; la femme de ma vie : mercredi à 20h45, vendredi à 19h ; l’intégrale dimanche à 17h

Thème

  • Un homme, deux histoires, des aveux balancés comme des coups de poing. Deux portraits en miroir inversé : un doux et un dur, une victime et un vainqueur... en apparence !
  • Une jolie robe : Mike a une belle vie mais il n’est pas satisfait pour autant. En rencontrant Freddy et en faisant de ce personnage peu recommandable son associé, le destin semble lui sourire … mais tout n’est qu’illusion … désillusion !
  • La femme de ma vie : après un parcours mouvementé, Franck est devenu chauffeur, mais il a toujours des problèmes avec l’autorité et le mauvais goût. Et c’est un amoureux de la littérature et des costumes sur mesure. Un mélange détonnant !

Points forts

  • Les deux monologues - Une jolie robe et La femme de ma vie - qui composent Diptyque, sont des confessions, des dialogues intérieurs, ayant en commun d’éclairer chaque personnage d’une belle lumière, mais sans occulter leur part d’ombre. 
  • Ce sont deux récits qui révèlent leurs faces cachés. Aucun des deux personnages n’est celui que l’on croit, et peut-être même pas celui qu’il croit.
  • Les deux histoires nous tiennent en haleine et forment un diptyque, mais l’on peut tout aussi bien choisir de les voir séparément.
  • Seul-en-scène, stand-up, théâtre, café-théâtre … On ne sait trop dans quelle case faire rentrer cette magnifique performance : Robert Plagnol est seul sur scène, qu’il occupe pendant 2h20, si comme moi vous choisissez de voir les deux spectacles à la suite, ce que je vous recommande.
  • Robert Plagnol joue dans chacune des pièces d’Andrew Payne, dont il est également le traducteur. Sa (ses) performance(s) virtuoses de ces textes débridés découlent de cette proximité artistique : il connaît son Payne sur le bout des doigts, lui qui a monté trois des quatre pièces (plus ces deux-là) qui ont été jouées en France.
  • Très épurée, comme le décor, sans forcer sur les effets, la mise en scène de Patrice Kerbrat, méticuleuse et inspirée place le texte et l’acteur au centre de la représentation.

Quelques réserves

Il faut savoir apprécier les performances d’acteur et la qualité des textes, sur lesquels repose entièrement ce très beau spectacle, exigeant, mais à la fois profond et drôle.

Encore un mot...

• So British : il y a du Pinter dans ces textes mordants qui questionnent l’homme au plus profond de lui-même, dans ses failles intimes comme dans ses – courts – moments de plaisir. 

• Drame et comédie font bon ménage, résultat d’un dosage savamment équilibré.

Une phrase

« C’est peut-être ça le secret d’une vie de famille heureuse ; vivre chacun de son côté. »

« Vous savez pourquoi les gens vous font attendre ? Pour vous dominer. »

L'auteur

• Andrew Payne est un scénariste et dramaturge anglais. Côté séries, il a collaboré à la célèbre série Inspecteur Barnaby.Côté théâtre, il est l’auteur de Synopsis et Squash, créés au Petit Montparnasse en 2006 dans une mise en scène de Patrice Kerbrat et programmée au théâtre de la Commune par Didier Bezace.

• Payne a écrit trois autres pièces, toutes créées en France : Le Plan B (mise en scène par Michel Fagadau au studio des Champs-Elysées), En réunion (mise en scène par Patrice Kerbrat au Petit Montparnasse), La Femme de ma vie et Une jolie Robe en 2022.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
L’oral et hardi
De
Jean-Pierre Verheggen et Jacques Bonnaffé