Êtes-vous sûr d’avoir raison ?

Peut-on philosopher par la blague ?
De
Gilles Vervisch
Durée : 1h15
Mise en scène
Pascal Légitimus
Avec
Gilles Vervisch
Notre recommandation
2/5

Infos & réservation

Théâtre de la Contrescarpe
5, rue Blainville
75005
Paris
01 42 01 81 88
Du 12 janvier au 16 février, les vendredis à 21 heures Les jeudis 22 et 29 février 2024 à 21 heures. En mars et avril, les vendredis à 21h

Thème

  • Il s’agit de l’adaptation théâtrale d’un ouvrage de Gilles Vervisch, Êtes-vous sûr d’avoir raison ? (Flammarion), dans un seul en scène qui mêle références philosophiques et considérations générales sur les travers de notre époque, où la philosophie doit servir à vivre et non plus seulement être étudiée pour former l’esprit.

Points forts

  • Quelques bons mots, en dialogue constant avec le public qui joue le rôle d’une salle de cours et doit répondre par des applaudissements à des questions qui servent au déroulé du spectacle. 
  • Une mise en scène qui prend des airs de leçon qui évite (de peu) le pédantisme.

Quelques réserves

  • L’effet “animation de salle“ est répétitif, voire lassant.
  • La mise en scène, trop statique, laisse penser que la réflexion n’est qu’un exercice purement cérébral d’où le corps est totalement absent.
  • La philosophie se caricature elle-même par des accents scolaires, où les perles du baccalauréat constituent une sorte de matrice.

Encore un mot...

  • Comme un reflet de l’époque où chacun doit exprimer une opinion sur tout, la philosophie devient un exercice oratoire, un brin cuistre, pour développer des idées qui tendent à tourner en dérision la notion même de savoir et d’enseignement. 
  • L’humour doit-il emprunter les postures les plus éculées et se couvrir d’un vernis de connaissance pour espérer atteindre un public d’emblée mis en position subalterne ? Ce qui se présente comme philosophie se réduit en réalité à une mise en série de jeux de mots et de formulations plus ou moins percutantes.

Une phrase

« Je vous laisse méditer là-dessus. »
« Peut-on être méchant et heureux ? »
« Tout le monde pense avoir raison, ça ne sert à rien de discuter. »
« Les complotistes ne sont-ils pas les philosophes d’aujourd’hui ? »

L'auteur

  • Gilles Vervisch, né en 1974 à Rouen, est enseignant et agrégé de philosophie. Il est l'auteur du roman, Les chiens dans les noces de Cana.
  • Vervisch est également l'auteur d'essais philosophiques comme Comment ai-je pu croire au Père Noël ? et De la tête aux pieds : Philosophie du football.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
Violet
De
Nordine Ganso
Seul en scène
Monsieur Motobécane
De
De Bernard Crombey, d’après Le ravisseur de Paul Savatier
Seul en scène
Pauline & Carton
De
D'après les mémoires de Pauline Carton