La Femme à qui rien n’arrive

Quelque chose va peut-être vous arriver !
De
Léonore Chaix
Durée : 1h
Mise en scène
Anne Le Guernec
Avec
Léonore Chaix
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

La PIccola Scala
13 boulevard de Strasbourg
75010
Paris
01 40 03 44 30
Du 14 février au 20 mars 2024. Les mardis et mercredis à 19h30.

Thème

  • Narré à la troisième personne, La Femme à qui rien n’arrive est un conte moderne, fantasque et drolatique, qui fait écho à notre immobilisme et à notre solitude, amplifiés par notre dépendance aux machines connectées et à leurs injonctions. 
  • La femme (ELLE) n’a qu’un objectif : finir d’accomplir la liste de ses tâches quotidiennes à un rythme robotique (et notamment sa commande de pommes de terre online et la gestion de sa machine à laver). 
  • Prise au piège d’une publicité virtuelle, ELLE est amenée à signer un contrat avec un commercial spécialisé en « production de choses qui arrivent » et à se retrouver confrontée à ce qu’elle redoute le plus : qu’une chose lui arrive.

Points forts

  • L’écriture originale de Léonore Chaix, faite d’un enchevêtrement complexe de mots, de jeux sur la répétition, de phrases ciselées et heurtées, de sonorités empruntées aux messageries téléphoniques, qui porte une véritable histoire, tout en nous projetant dans une folie à la fois légère et mélancolique.
  • Léonore Chaix interprète avec brio tous les personnages de ce drôle de conte dans un seul en scène maîtrisé, vibrant et haletant. Sa diction à la fois lente et rythmée porte cette plongée dans un moment à la fois ordinaire et infernal. Convaincante et énigmatique, elle déroule les méandres de l’espace psychique de cette anti-héroïne, qui bouscule, dérange et fait rire.
  • La mise en scène d’Anne Le Guernec, qui a regardé la comédienne comme un clown sérieux et insolent, seule sur un plateau presque nu, bordé de pommes de terre jonchant le sol, au pied d’une étrange table/coiffeuse.

Quelques réserves

  • Pas de réserve sur cette performance très réussie et troublante.

Encore un mot...

  • Léonore Chaix nous embarque dans un monde absurde avec la force de ses mots, de son humour grinçant et de son sens de la narration, qui produit dès le début de la pièce la surprise et l’oppression. 
  • Captivante, elle ne lâche pas ses spectateurs, suspendus à cette histoire foutraque et extravagante, qui évoque pourtant sans faux-semblants quelques tranches de nos vies quotidiennes, marquées par un certain productivisme, les mirages de l’univers virtuel et – peut-être – la peur de l’inconnu.

Une phrase

La Narratrice : « Ça l’étonne, ELLE ne prend jamais de risques, demande si elle est couverte ? Il lui dit non, qu’actuellement, elle est recouverte. ELLE voudrait résilier son contrat de choses qui arrivent. Il vérifie.
Le Stagiaire : Trop tard, la chose est en cours d’acheminement…
ELLE : Et c’est pour quand ?
Le Stagiaire : Il faut toujours compter un petit délai entre la commande et la livraison. Mais ne vous inquiétez pas, les choses arrivent plus vite qu’on ne croit. »

L'auteur

  • Comme comédienne, Léonore Chaix se forme tout d’abord auprès de Bruno Colomb et de Michel Fau aux Cours Florent. En 1995, elle suit le parcours de formation de la Shakespeare and Company aux États-Unis et, pendant deux ans, elle intègre la troupe permanente de l’American Repertory Theater à Boston. 
  • En 2005, elle joue La Demoiselle aux crottes de nez, monologue écrit par Richard Morgiève, au Théâtre du Rond-Point. En tant qu’autrice, elle crée avec Flor Lurienne le concept Déshabillez Mots, chronique diffusée sur France Inter entre 2008 et 2010, puis adaptée au théâtre. 
  • Récemment, Léonore Chaix a travaillé comme dramaturge sur le spectacle NU, mis en scène par David Gauchard, joué à la Manufacture à Avignon. Depuis quelques années, elle partage sa vie artistique entre le jeu, l’écriture et l’enseignement du yoga.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Seul en scène
Un sac de billes
De
de Joseph Joffo – adaptation Freddy Viau