Thêatre-Spectacles

Au Café Maupassant

Un café bien étrange !
De Guy de Maupassant
Mise en scène : Marie-Louise Bischofberger
Avec Hélène Alexandridis ou Marie Vialle, Manon Combes, Dominic Gould, Charlie Nelson ou Régis Boyer, Pierre Yvon, Antoine Bataille ou Susanna Tiertant (piano)

Infos & réservation

Théâtre de Poche Montparnasse
75 boulevard du Montparnasse
75006 Paris
Tél. : 01 45 44 20 21
http://www.theatredepoche-montparnasse.com
Du 22 novembre 2019 au 12 janvier 2020, vendredi et samedi à 19h et dimanche à 15h

Lu / Vu par

Françoise Boursin
Publié le 27 déc . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

La metteure en scène a choisi neuf nouvelles de Maupassant qu’elle fait jouer dans un café. Les acteurs sont installés à des tables et le public aussi. Les nouvelles sont : « Garçon, un bock ! », « Le signe », « Fou ? », « Confessions d’une femme », « Au bord du lit », « Imprudence », « En mer », « La nuit ». Les thèmes sont très divers : la jalousie, les difficiles relations de couple, une blessure d’enfance, l’avarice du capitaine du bateau de pêche. Les scènes se passent dans des milieux différents : l’aristocratie, la bourgeoisie, le garçon de café, le marin-pêcheur…Et les récits s’enchaînent avec naturel, généralement joués par deux acteurs, au plus près du texte.

Points forts

- La mise en scène est très originale : cette idée du café où les scènes se succèdent, où les acteurs se déplacent, rend la pièce très vivante, sans en faire un spectacle décousu. Le narrateur constitue un fil conducteur. On ne s’ennuie pas une seconde.

- Les acteurs sont remarquables : ils jouent un ou deux personnages, ils sont parfaitement crédibles, le spectateur croit chaque fois à l’histoire et souffre au récit de chacun.

- Le texte est respecté : c’est une belle langue et les acteurs la font apprécier. 

- La musique rythme les scènes correspondant aux différentes nouvelles et elle accentue les moments tragiques ou douloureux.

Points faibles

Je vois bien peu de points faibles dans ce très bon spectacle. Peut-être le piano est-il un peu fort par moments.

En deux mots ...

Guy de Maupassant (1850-1893) fait partie des auteurs naturalistes. Grand ami de Flaubert et de Zola, il a écrit plusieurs romans :« Une Vie », « Bel Ami, Pierre et Jean », et surtout plus de trois cents nouvelles, dont « Boule de suif », « Les contes de la Bécasse » et « Le Horla ». Il écrivit toute son œuvre entre 1880 et 1890, puis il sombra dans la folie et mourut à 43 ans.

Un extrait

« En mer »

« Le lendemain, l’équipage complet du chalutier suivit l’enterrement du bras détaché. Les deux frères, côte à côte, conduisaient le deuil. Le sacristain de la paroisse tenait le cadavre sous son aisselle…Et quand il parlait plus tard de son accident, il confiait tout bas à son auditeur : « Si le frère avait voulu couper le chalut, j’aurais encore mon bras, pour sûr. Mais il était regardant à son bien. »

L'auteur

Guy de Maupassant (1850-1893) fait partie des auteurs naturalistes. Grand ami de Flaubert et de Zola, il a écrit plusieurs romans :« Une Vie », « Bel Ami, Pierre et Jean », et surtout plus de trois cents nouvelles, dont « Boule de suif », « Les contes de la Bécasse » et « Le Horla ». Il écrivit toute son œuvre entre 1880 et 1890, puis il sombra dans la folie et mourut à 43 ans.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.