Thêatre-Spectacles

En attendant Bojangles

Drôle, pétillant, subtil, intelligent
De Olivier Bourdeaut
Adaptation de Victoire Berger-Perrin
Mise en scène : Victoire Berger-Perrin
Avec Anne Charrier, Didier Brice et Victor Boulenger

Infos & réservation

La Pépinière Théâtre
7, rue Louis le Grand
75002 Paris
Tél. : 0142614416
http://www.theatrelapepiniere.com
Jusqu’à fin juin: du mardi au samedi à 19h

Lu / Vu par

Virginie Romefort
Publié le 01 fév . 2018

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

L’histoire d’amour passionnée de deux êtres exubérants et fantasques qui choisissent que leur vie soit une fête perpétuelle.

Leur fils unique, tout à la fois observateur et acteur de leur folie, conte leur histoire.

C’est Elle, la Mère qui donne le tempo, entraînant avec charme le Père et le Fils dans un tourbillon de rêves, de joie et d’amour, telle une fuite inexorable.

Avec humour et poésie, leur vie quotidienne est réinventée, bercée par Nina Simone qui chante « En attendant Bojangles », chanson sur laquelle ils dansent tout le temps.

Accompagnés de leur drôle d’oiseau exotique, Mlle Superfétatoire, ils traversent la vie dans un mensonge qui embellit leur quotidien, pour éviter l’inéluctable, et pour que malgré tout la fête et le rêve continuent…

Points forts

- Adapter le roman éponyme qui fut un grand succès en 2016 était un pari osé. Il est réussi.
J’ai retrouvé avec bonheur les personnages, leurs folies, leurs jeux de mots en cascade, plein d’esprit. On est transporté dans cet univers décalé et poétique qui rappelle quelques peu celui de Boris Vian, dans la veine de « l’Ecume des Jours »
C’est drôle, pétillant, subtil, intelligent.

- Les comédiens sont vraiment excellents, Mention particulière pour Victor Boulenger qui dans rôle du fils (un enfant de dix ans) porte la pièce de son interprétation subtile et émouvante.

- La mise en scène, avec le support d’un décor sobre où les acteurs jouent des transparences,  nous transporte dans l’ atmosphère joyeuse et dingue de leur appartement à leur château en Espagne, d’un mariage à un enlèvement …
 
 

Points faibles

Je n’en vois pas

En deux mots ...

L’histoire poignante et émouvante d’une famille frapadingue dont l’imagination et l’humour habite le quotidien. L’amour fou et une vie où, comme on en rêverait, tout est possible!

Un extrait

Ou plutôt deux: 

- « Le temps d’un cocktail, d’une danse, une femme folle chapeautée d’ailes, m’avait rendu fou d’elle en m’invitant à partager sa démence ».

- « Quand la réalité est banale et triste, inventez-moi une belle histoire, vous mentez si bien, ce serait dommage de vous en priver. »

L'auteur

- « En attendant Bojangles », c'est le premier roman d’Olivier Bourdeaut.
Publié en janvier 2016, il a connu immédiatement un grand succès, (300.000 exemplaires vendus, traduction dans 22 langues) et fut récompensé par de nombreux prix (dont le Grand Prix RTL / Lire, Le Roman des étudiants France Culture / Télérama, Prix roman France Télévision).
Né à Nantes en 1980, Olivier Bourdeaut a exercé plusieurs métiers (agent immobilier, cueilleur de sel, chasseur de termites...) avant de se lancer dans l’écriture.
Il vient de publier son second roman, « Pactum Salis ».

- Quant à l'adaptatrice et metteure en scène,Victoire Berger-Perrin, elle débute dans le théâtre à Buenos Aires, comme assistante de réalisation. De retour en France, elle travaille avec plusieurs metteurs en scène dont Daniel Colas.
Séduite parle le roman qu’elle découvre dès sa sortie, elle en signe l’adaptation comme la mise en scène, et le présente au Festival Off d’Avignon en juillet dernier avant de "s’installer" au Théâtre de la Pépinière, petit théâtre mais grand lieu de création.

Commentaires

Barral
Le 23 mai. 2019
à 21h53

Pièce magnifique, pleine de poésie, de classe, de mystères, interprétée par d'excellents comédiens. Une semaine après avoir vu la pièce, j'ai les images qui trottent encore dans ma tête, la musique et la danse.Un souvenir doux et positif. Belle mise en scène. Merci pour tout ce que vous nous donnez.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.