EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Thêatre-Spectacles

Françoise par Sagan

Dans l'intimité d'une femme profonde, fragile, drôle et attachante
De François Sagan
Mise en scène : Alex Lutz et Sophie Barjac
Avec Caroline Loeb

Infos & réservation

Théâtre du Petit Montparnasse
31 rue de la Gaité
75014 Paris
Tél. : 0143227774
http://www.theatremontparnasse.com
Du mardi au samedi à 19h; le dimanche à 16h
Publié le 13 oct . 2017

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Ce spectacle est tiré  de « Je ne renie rien » (éditions Stock), un livre d’entretiens accordés à divers journaux entre 1954 et 1993;

Caroline Loeb  déroule un monologue   éblouissant de profondeur et de drôlerie de l’écrivain de « Bonjour  Tristesse » qui évoque tous les thèmes de sa littérature mais aussi son rapport intime à l’amour, le sens de la vie, l’argent et le jeu, la mort.

Points forts

- L’extraordinaire performance de la chanteuse Caroline Loeb qui ne se contente pas seulement d’une « imitation » fastidieuse en guise d’interprétation (comme on en voit trop souvent dans les biopics à la mode) mais d’une approche très personnelle de l’écrivain qu’elle nous rend présente et proche.

- En d’autres termes l’ancienne danseuse Loeb ne se contente pas, comme d’autres avant elle, de restituer la voix au timbre si particulier de l’auteur, ses effets de mèche ou de jouer avec ses cigarettes blondes mais bien au contraire de nous faire entendre la voix « littéraire », la petite musique impertinente de ses livres.  

- La mise en scène d’Alex Lutz, d’une sobriété propre à faire oublier le travail (sur les déplacements, sur le corps), le jeu des lumières et jusqu’au salut qui sont soignés et ne concourent qu’à mettre en valeur la parole libre et espiègle de Sagan.

- Le choix de la bande-son circonstancielle mais efficace (jazz de Saint Germain, Brahms etc)

Points faibles

A vrai dire aucun tant tout semble proportionné (durée du spectacle, effets, enchaînements), tant la « mayonnaise » prend, tant le public se laisse bercer, charmer sinon envoûter par le phrasé retrouvé d’une femme libre et malicieuse.

En deux mots ...

Un excellent moment de théâtre où l’on retrouve l’intimité d’une écrivaine intelligente et pudique à la lucidité salutaire.

Un extrait

- « Je doute tout le temps de moi. Le doute c’est ma santé ». 

- «Dieu est peut-être une solution mais ce n’est pas la mienne »

- « Chaque fois que je vois un film sur Jeanne d’Arc je me dis…c’est idiot ! Elle va s’en tirer ! »

 

- « Malgré l’amour et la maladie j’ai été heureuse… »

L'auteur

Françoise Sagan est l’auteur d’une vingtaine de romans parmi lesquels Un certain sourire, Aimez-vous Brahms, La chamade, Des bleus à l’âme…de plusieurs nouvelles, pièces de théâtre (Château en Suède) 

Son premier roman, Bonjour tristesse, écrit durant l’été 1953 et publié aux éditions Julliard l’année suivante, provoqua un scandale qui lui valut le surnom de « petit monstre » par François Mauriac .

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.