Thêatre-Spectacles

Gustave

De Arnaud Bédouet
Librement inspiré de la correspondance de Flaubert.
Avec Jacques Weber et Philippe Dupont

Infos & réservation

Théâtre de l'Atelier
1 Place Charles Dullin
75018 Paris
Tél. : 0146064924
http://www.theatre-atelier.com
jusqu'au 31 décembre

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 02 déc . 2014

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

La reconstitution de l'univers de Flaubert à partir de sa correspondance fleuve où il il s'exprime en très grande vérité.
Arnaud Bédouet a mis ces textes en situation en s'efforçant de leur être le plus fidèle possible; ne s'accordant qu'une seule exception, absolument tordante, un supposé discours de réception  de Flaubert à l'Académie française, occasion pour Flaubert de dire aux académiciens tout le mal qu'il pense de la plupart d'entre eux et de ce qu'ils représentent.

Points forts

1 L'exceptionnelle mise en valeur du style de Flaubert, extrêmement concret, et très fleuri, au diapason de la vigueur de sa pensée et de la violence de ses sentiments.

2 La très intelligente mise en scène des thèmes majeurs de Flaubert:
    - son allergie à so époque, époque de transition à ses yeux: "Dans quel siècle, mon Dieu, m'avez-vous fait naître?"
     - ses réticences profondes à l'encontre du monde bourgeois auquel il appartient, de son obsession des apparences, de son manque d'idéal. Son horizon à lui Flaubert, il faut plutôt aller le chercher du côté de la profession de foi de Rodolphe, l'amant d'Emma Bovary: ""le devoir! le devoir"" Eh! parbleu! le devoir, c"est de sentir ce qui est grand, de chérir ce qui est beau, et non pas d'accepter toutes les conventions de la société, avec les ignominies qu'elle nous impose".
     - refus du conformisme bourgeois, mais refus également des rêveries socialo-humanitaires. C'est dit ici, mais peut-être encore mieux dans une autre lettre: "Il est facile, avec un jargon convenu,avec deux ou trois idées qui sont de cours, de se faire passer pour un écrivain socialiste, humanitaire , rénovateur et précurseur de cet avenir évangélique rêvé par les pauvres et par les fous".
      - sa conception du métier d'écrivain comme un sacerdoce dégagé de toute recherche de succès immédiat: "J'ai l'ambition de faire du beau".
      - sa très haute idée de la finalité de l'écriture: que l'auteur, au lieu d'étaler sa petite nature, aille chercher ce qu'il y a d'universel en lui.
       - l'importance qu'il attachait à une sexualité joviale et très concrète: "L'amour est un lit où l'on met son corps pour le détendre".
       - sa conception de l'amour, élément essentiel mais non prioritaire dans sa vie.
       - sa fascination pour l'au delà de la Méditerranée, les lieux, les images, les comportements, lui qui avant d'entrer en religion pour écrire "Madame Bovary" avait fait un grand voyage avec Maxime Du Camp en Orient et en Egypte.

3 La bonne idée dramaturgique et scénique d'avoir donné là à Flaubert un compagnon muet- il ne dit qu'un seul mot...-, Gustave, du nom de celui qui fut le jardinier de la famille.

4 La performance de Jacques Weber, éblouissant de force dans l'expression de la quête intérieure de Flaubert, et jubilatoire dans la formulation de ses idées et l'expression de ses sentiments. On comprend avec lui, qui fut un inoubliable Cyrano, qu'il y a quelque chose de sauvage dans la manière qu'a Flaubert de prendre la vie à bras le corps et d'en rendre compte. Par moments, il m'a rappelé Pierre Brasseur. C'est pas peu dire...

Points faibles

Si on cherche vraiment la petite bête: la dissection d'un mauvais poème traîne un peu en longueur.

En deux mots ...

1 Ce qu'il y a d'extraordinaire dans ce spectacle, c'est qu'il est non seulement très profond mais aussi très drôle. On devrait trouver dans l'oeuvre de Flaubert au moins autant de bons mots que dans celle de Guitry...

2 Bravo à Jacques Weber d'avoir su, après l'aventure ratée d'"Hotel Europe", la pièce de Bernard-Henry Lévy, rebondir aussi vite, dans un salutaire retour aux fondamentaux.

Chapeau l'artiste!
 

L'auteur

Comédien, réalisateur,metteur en scène,auteur, Arnaud Bédouet est un touche à tout d'une très grande finesse et qui a eu l'intelligence de comprendre que le style de Flaubert, avec tout ce qu'il comporte à la fois de réalisme et de flamboyance, se prêtait à merveille à une exploitation scénique.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.