Thêatre-Spectacles

La conférence des oiseaux

Des oiseaux qui volent haut, et magnifiquement
De Jean-Claude Carrière
Mise en scène : Guy Pierre Couleau
Avec Manon Allouch, Nathalie Duong, Cécile Fontaine, Carolina Pecheny, Jessica Vedel, Emil Abossolo M'bo, Luc-Antoine Diquéro, François Kergoulay, Shahrokh Moshkin Ghalam et Nils Öhlund

Infos & réservation

Théâtre des Quartiers d'Ivry
1 place Pierre Gosnat
Ivry sur Seine
Tél. : 01 43 90 11 11
ATTENTION: dernière, le 22 février Durée : 1h 30

Lu / Vu par

Charles-Edouard Aubry
Publié le 18 fév . 2019

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

La conférence des oiseaux" parle de ce que nous sommes, elle traite de notre humanité, de nos souffrances, de nos beautés et décrit avec une dimension poétique évidemment théâtrale, les chemins que nous devrions emprunter tout au long de notre vie, pour accéder à la découverte de ce que nous sommes.

C'est l'un des plus célèbres contes soufis, l'un des plus beaux récits poétiques de tous les temps : il raconte comment les oiseaux se mirent en quête du mythique Simorg afin de le prendre comme roi. Au terme de cette épopée mystique et existentielle, ils découvrent que le Simorg n'est autre qu'eux-mêmes.

 

Points forts

Jean-Claude Carrière a fait du récit originel du persan Farid Uddin Attar une œuvre théâtrale, un récit initiatique, entrecoupé de contes  et d'anecdotes. Créé en 1979 par Peter Brook en Avignon, la pièce n'avait plus été mise en scène, à nouveau, en France.

Il y a dans ce texte une vision humaniste, spirituelle et poétisée de notre monde terrestre, un voyage intérieur. Ces oiseaux se mettent à parler et dire leurs craintes, leurs espoirs et leurs rêves. Ce sont nos images, ces oiseaux nous représentent.

Ce que nous dit l'auteur du conte, Farid Uddin Attar, c'est que si nous abandonnons ce qui nous semble rassurant et confortable, nous accédons alors à une véritable connaissance de nous-mêmes. Si nous quittons ce qui nous aveugle, alors la vraie vision des choses nous sera donnée. Si nous nous éloignons de ce que nous voyons, nous verrons le mystère des choses et des êtres.

La mise en scène est fluide et légère. Les oiseaux portent tantôt un masque magnifique, tantôt se montrent tels des hommes. Les dix acteurs qui composent la troupe de la Compagnie des Lumières et des Ombres, sont à crédités collectivement de la même justesse, de la même qualité d'interprétation, dans la gestuelle et la voix.

Voir des acteurs mimer le vol d'un oiseau pourrait facilement être ridicule; c'est juste magnifique.

Points faibles

Dix représentations exceptionnelles, jusqu'au 22 février, c'est peu, mais si vous êtes actuellement à Paris, cela vaut la peine de traverser le périphérique, pour se rendre compte, une nouvelle fois, qu'il existe en proche banlieue (desservie par le métro) des spectacles d'une grande qualité artistique. Tout ça pour 24 Euros, en plein tarif.

En deux mots ...

Toutes ces espèces sont la métaphore des espèces humaines et animales qui s'expriment ensemble, à visage découvert, désireuses de construire un monde de paix et de tolérance.

Un extrait

 « Et donc, à la fin du voyage, et celle de mon histoire, les trente oiseaux s'anéantirent en effet, et pour toujours, dans le Simorg éternel ; ainsi leur ombre se perdit dans son soleil, et voilà tout. Les oiseaux ont terminé leur voyage; mon discours s'arrête là, et il n'y a plus de guide, ni de voyageur ».

L'auteur

Jean-Claude Carrière a emprunté littéralement beaucoup de sentences au texte originel. Attar y expose aux lecteurs la doctrine soufi selon laquelle Dieu n'est pas extérieur ou en dehors de l'univers, mais Il est plutôt la totalité de l'existence.

Ecrivain, scénariste, parolier, metteur en scène, Jean-Claude Carrière, âgé aujourd'hui de 87 ans, a beaucoup travaillé sur des adaptations littéraires. Il a collaboré, au cinéma, pendant 19 ans, avec Luis Bunuel et Milos Forman. Au théâtre il a travaillé avec Jean-Louis Barrault et Peter Brook tout au long d'une carrière protéiforme et pléthorique, marquée du sceau de l'exigence, de l'intelligence et d'une grande humanité. Il se définit lui-même comme un conteur.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.