Thêatre-Spectacles

La lecon

Ce n'est pas une version extraordinaire, mais on passe un bon moment
De Eugène Ionesco
Mise en scène : Gaëtan Petot
Avec Catherine Bletsas, Laurent Muzy, Géraldine Schitter

Infos & réservation

Théâtre Guichet Montparnasse
15 rue du Maine
Tél. : 01 43 27 88 61
Jusqu’au 29 juin: Tous les Jeudis à 19h

Lu / Vu par

Laure Monnier
Publié le 11 fév . 2017

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Une jeune élève naïve se rend chez son professeur afin d’y suivre un cours particulier. Progressivement, le professeur se montre de plus en plus autoritaire alors que l’élève, elle, devient inerte. Assise dans un coin de la salle, la bonne les observe.

Points forts

- On se laisse embarquer dans cette histoire surprenante grâce aux jeux des deux comédiens, Laurent Muzy et Géraldine Schitter, qui maintiennent le bon rythme tout au long de la première partie. Ils relèvent le pari de nous faire rire.

- Jeux de mots et raisonnements douteux sont à l’honneur. Situations irréelles. Non-respect des codes du théâtre traditionnel.

"La leçon" est un texte emblématique du théâtre de l’absurde.

Points faibles

- La difficulté pour interpréter cette pièce est qu’il s’agit d’un « drame comique » où les tonalités comique et tragique sont mêlées. Le souhait de Ionesco était que l’on passe de l’un à l’autre, uniquement par le jeu des comédiens. J’ai trouvé qu'en l'occurrence la force tragique n’existait pas suffisamment. On ne croit pas vraiment au climat de tension, censé être installé par le rôle de la bonne.

- L’action principale de la pièce étant plutôt simple, avec peu de « rebondissements », on aurait aimé une mise en scène un peu plus créative.

En deux mots ...

 On passe un bon moment dans ce petit théâtre. Je recommande le spectacle, notamment à tous ceux qui étudient le texte à l’école !

L'auteur

Né en 1909 en Roumanie, Ionesco est l’un des pères du Théâtre de l’absurde, dramaturgie dans laquelle le non-sens et le grotesque recèlent une portée satirique. L’un des thèmes favoris : la communication impossible entre les êtres et l’absurdité des rapports sociaux. "La leçon", une de ses toutes premières pièces dramatiques a été écrite en 1950 et créée au Théâtre de Poche Montparnasse en 1951.  

 Ionesco est l’un des premiers auteurs à avoir été publié de son vivant dans la bibliothèque de la Pléiade.

Il a été élu à l’Académie Française le 22 janvier 1970.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.