Thêatre-Spectacles

Le Livre de la jungle

Le meilleur spectacle pour enfants de l'année ?
De Ely Grimaldi et Igor de Chaillé
Librement inspiré de l’œuvre de Rudyard Kipling
Mise en scène : Ned Grujic
Avec Tom Almodar, Terja Diava, Sébastien Duchange, Cédric Revollon, Antoine Lelandais…

Infos & réservation

Théâtre des Variétés
7 boulevard Montmartre
75002 Paris
Tél. : 0142330992
http://www.theatre-des-varietes.fr
Tous les jours à 14h, du 2 au 6 janvier Les dimanches à 14h du 7 janvier au 25 février, et à certaines dates
Publié le 01 jan . 2018

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Élevé par une meute de loups au plus profond de la jungle de l’Inde, le jeune Mowgli, menacé par le tigre Shere Khan, doit se résoudre à aller se réfugier dans un village d’hommes sous la conduite bienveillante de son amie Bagherra, une panthère noire.

Points forts

1- L’histoire de ce petit garçon, recueilli par des loups, qui traverse une forêt pour rejoindre ses semblables est l’archétype du récit initiatique: l’aventure intime et spectaculaire d’un enfant en quête de sa véritable identité. Accompagné d’une panthère (symbole de sa raison et de sa force vitale), Mowgli va faire des rencontres, bonnes ou mauvaises : un copain sympa (l’ours Baloo), de faux-amis (les singes), des pompiers pragmatiques (les éléphants), un ennemi hypocrite (le python Kaa) et le plus dangereux des prédateurs (le tigre Shere Khan). Tous vont le transformer et lui permettre de grandir pour devenir au final un adulte responsable, maître du feu, donc détenteur du savoir. « Tu seras un homme, mon fils »…

2- Pas étonnant que les très jeunes assistent à ce spectacle dans un silence inhabituel. Ce classique leur parle et parle d’eux. Les auteurs de cette version nouvelle ont choisi d’incorporer un message sur l’avenir incertain de notre planète. On y parle donc d’écologie, de déforestation abusive, de défense de la nature… L’idée est bienvenue. 

3- Ils sont huit comédiens qui chantent et dansent, certains jouant plusieurs personnages grâce à des masques. Tous les rôles ont été judicieusement distribués : le jeune Tom Almodar est un Mowgli idéal, Terja Diava une panthère noire envoûtante, autoritaire et féminine, Sébastien Duchange un nounours zen et débonnaire, sans oublier Cédric Revollon et Antoine Lelandais épatants dans les rôles en or de méchants.

4- Metteur en scène de grand talent (on n’a jamais oublié son « Hamlet, la fin d’une enfance »), Ned Grujic signe ici un spectacle élégant, fluide, vitaminé, jamais infantile mais toujours grand public, rythmé et émouvant. Dans la salle, toutes les générations et tous les âges (même de très petits) sont réunis dans une écoute profonde. Une attention qui ne trompe pas.

5- Longtemps, les spectacles pour jeune public ont été considérés comme du sous-théâtre bricolé. L’époque a bien changé. Ned Grujic s’est entouré d’une équipe d’excellents créateurs, imaginatifs, audacieux. Costumes, masques, lumières, décors, musique…, rien n’a été négligé. Certes, l’influence de la comédie musicale « Le Roi lion » et son esthétique semblent avoir joué, mais qu’importe. On avouera un gros coup de cœur, parmi tant d’autres, pour la parade des éléphants, un moment de grande beauté.

Points faibles

S’il faut vraiment en trouver un, on dira que le graphisme de l’affiche, assez convenu, dans un style dessin animé, ne laisse pas soupçonner la qualité artistique et l’originalité visuelle du spectacle.

En deux mots ...

Elles en ont de la chance, nos chères petites têtes blondes, de découvrir ce qu’est le théâtre avec ce spectacle magnifique, dans l’écrin des Variétés, une des plus jolies salles à l’italienne de la capitale. Pour tout dire, leurs parents aussi ont de la chance de les y emmener ! Au point qu’on ne sait plus très bien qui accompagne qui...

Un extrait

Mowgli, enfant des hommes et de la jungle :

« Je ne suis ni d’ailleurs ni d’ici.

Je n’ai personne pour me dire qui je suis.

Je ne me sens pas seul, je le suis. »

L'auteur

Né à Bombay en 1865, Rudyard Kipling est un écrivain britannique parmi les plus populaires. Ses ouvrages pour la jeunesse connaissent d’immenses succès : « Le Livre de la jungle » et « Le Second Livre de la jungle » bien sûr, mais aussi « Histoires comme ça », « Puck, lutin de la colline »… Il est également l’auteur du roman « Kim », de poèmes, de contes, de nouvelles notamment « L’Homme qui voulut être roi ». En 1907, à l’âge de 42 ans il reçoit le prix Nobel de littérature. Il meurt à Londres en 1936.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.