EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Thêatre-Spectacles

Les cartes du Pouvoir

De Beau Willimon
Adaptation : Ladislas Chollat,Anne Jeanvoine,Francis Lombrail
Mise en scène : Ladislas Chollat
Avec Raphaël Personnaz, Thierry Frémont, Elodie Navarre, Roxane Duran, Francis Lombrail, Julien Personnaz, Jeoffrey Bourdenet, Adel Djemai

Infos & réservation

Théâtre Hébertot
Du mardi au samedi, à 21h; le samedi à 15h30 et le dimanche, à 18h
Publié le 02 oct . 2014

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Stephen Bellamy, jeune attaché de presse talentueux et extrêmement sûr de lui, prépare les primaires de la présidence américaine, sous la tutelle de son directeur de campagne, à qui il voue une grande admiration et auquel il accorde une totale confiance. Pour lui, le résultat des élections est quasi certain, la victoire est proche. Jusqu’au jour où une rencontre va le faire douter. Fidélité, trahison, amour ? En tout cas, le mieux est de garder ses idées pour soi…

Points forts

1/ La mise en scène de Ladislas Chollat est parfaitement adaptée à l’œuvre de Beau Willimon. Le plateau est "frais", épuré, très  actuel. Un jeu de  murs coulissants  permet les changements d’espaces.

Les musiques sélectionnées, notamment « Machine » de Regina Spektor, rythment les différents tableaux et accentuent le suspens.

On n'a pas une seconde pour s’ennuyer.

 2/ La force des personnages et le professionnalisme des comédiens :

- Le personnage de Stephen, joué par Raphaël Personnaz, est très riche. Derrière une féroce arrogance, se cache un être profondément fragile et malheureux. Raphaël Personnaz interprète avec aisance ce jeune attaché de presse, en pleine ascension, qui va tout à coup voir son monde vaciller.   Thierry Frémont est d'une grande justesse en directeur de campagne.

Elodie Navarre est excellente en journaliste curieuse et avide d’informations, prête au chantage pour écrire le meilleur article possible dans « Times ». 

Roxane Duran est au diapason, dans le rôle d'une jeune stagiaire de 19 ans, « Molly », qui semble une femme-enfant, presque niaise, mais qui va se révéler mûre et très sensuelle

 3/Une certaine vision de la politique

Dans cette pièce, on découvre  des fauves, qui défendent à 300% leurs intérêts...

Points faibles

L’évolution psychologique du personnage de Stephen est peut être un peu trop rapide. Ca va trop vite du doute à l'explosion.

En deux mots ...

Scenario palpitant, mise en scène au cordeau, acteurs remarquables: tout y est.

L'auteur

Beau Willimon est l'auteur de la série américaine « House of cards »

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.