Thêatre-Spectacles

Les Fausses Confidences

De Marivaux
Mise en scène : Luc Bondy
Avec Isabelle Huppert, Manon Combes, Louis Garrel, Yves Jacques, Sylvain Levitte, Jean-Pierre Malo, Bulle Ogier, Fred Ulysse, Bernard Verley, Georges Fatna, Arnaud Mattlinger

Infos & réservation

Théâtre de l’Odéon
Place de l’Odéon
75006 Paris
Tél. : 01 44 85 40 40
jusqu’au 27 juin

Lu / Vu par

Catherine Raffour
Publié le 13 juin . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Araminte est veuve et a de l’argent : cela attire des partis, au moins deux ! L’un, barbon aristocrate, apporte notoriété et statut social; il est le candidat de Madame Argante, la mère d’Armante, qui se rêve en mère d’une fille « anoblie » (« Elle ne sait pas le désagrément de n’être qu’une bourgeoise »). Le second, Dorante, est l’instrument d’une machiavélique stratégie de conquête fomentée par Dubois, valet d’Araminte. Dubois est aussi un ancien valet de Dorante. Son stratagème vise à placer son ancien maître, désormais sans le sou, comme intendant auprès d’Araminte… pour qu’il la séduise et l’épouse. Les quiproquos burlesques sur fond de séduction, de promesses d’héritage et de sentiments mal interprétés se multiplient entre les personnages. Entre l’être et le paraître, qui l’emportera ?

Points forts

La performance des acteurs : Isabelle Huppert, malgré un rôle décalé, est au sommet de son art. Louis Garrel, en Dorante possédé et ténébreux, est juste en permanence. Manon Combes, en Marton « enchantée et meurtrie », est d’une grande justesse.

- Parmi les seconds rôles, tous excellents, Bernard Verley en Monsieur Remy ou Fred Ulysse en Arlequin sont "habités", en vieux routiers d’un théâtre français de grande qualité.

Bulle Ogier est une Madame Argante surprenante, décatie et décadente, directement sortie d’une bande dessinée de Henki Bilal. Une composition qui renforce tout le propos de la pièce.

Points faibles

La mise en scène et le décor sont justes, élégants mais parfois hermétiques. Le mouvement permanent des éléments et des panneaux est esthétiquement séduisant, mais la symbolique du message m'a échappé.

En deux mots ...

Mise en œuvre d’une stratégie : méthodes et bonnes pratiques! La montée en puissance du stratagème conçu par le valet se distille sous nos yeux, envers et contre tout, et le diable est comme toujours dans les détails! La leçon n’a pas perdu de son actualité...

En contrepoint, la liberté d’Araminte lui permet de ne pas se laisser manipuler: « Voilà des sentiments qui m’appartiennent ». Et c’est quand même l’amour qui gagne !

Une phrase

« Il est bon de jeter dans tous les esprits, les soupçons dont nous avons besoin »

L'auteur

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, auteur dramatique plus connu sous le nom de Marivaux (1688 -1763), observait en spectateur lucide un monde en pleine évolution. Les Fausses Confidences, sa dernière grande pièce, reprend les thèmes traditionnels de la comédie : l’amour contrarié, le complot, le rôle des parents. La pièce, en trois actes et en prose, fut jouée pour la première fois en1737. On y voit l’amour éclore par le subtil jeu de fausses confidences et la séduction (la résistance, l’envie et la conquête) triompher contre l’ordre établi et les conventions.

Tweet Culture-Tops

Une distribution exceptionnelle.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.