Thêatre-Spectacles

Les Swinging Poules

Piano : Philippe Brocard ou Jan Stümke
Mise en scène : Flannan Obé
Avec Florence Andrieu, Charlotte Baillot et Caroline Montier

Arrangements : Emmanuel Martin

Chorégraphie : Estelle Danière et Sidonie Dève

Lumières : Stéphane Balny

Costumes : Jef Castaing

Infos & réservation

Alhambra Paris
21 rue Yves Toudic
75010 Paris
Tél. : 01 40 20 40 25
http://www.alhambra-paris.com
du jeudi au samedi, à 19h.
Publié le 20 juil . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Trois divettes pleines de charme et de fantaisie réinventent des classiques d'Aznavour, Dassin, Vian, Salvador, Gainsbourg, Iglesias... ainsi que de nombreuses pépites méconnues de la chanson française. Avec la complicité d'un pianiste aussi drôle que talentueux, elles mêlent harmonies vocales, chorégraphies et numéros burlesques pour raconter des histoires de femmes qui parlent à tout le monde, dans un irrésistible cocktail de rire et chansons.

Points forts

1- Un trio surprenant et éblouissant. Elles sont belles, drôles, culottées, gaffeuses, touchantes et surtout chantent admirablement bien. Avec leurs timbres et leurs propres personnalités, ces 3 "poules" au look des sixties se complètent à merveille. Sans oublier l'excellent pianiste qui donne également de la voix et apporte une touche masculine intéressante au spectacle.
2- Il s'agit de bien plus que d'une belle performance vocale. Avec une mise en scène millimétrée, ces 3 nanas jouent, font des mimiques, dansent sur des chorégraphies endiablées... avec comme résultat imparable de faire dodeliner le spectateur de la tête et lui donner le sourire aux lèvres. Il y a du swing !

3- Des reprises de grande qualité. Accompagnées du piano ou a capella, à 1, 2 ou 3 voix, les Swinging Poules réadaptent les tubes sur les femmes des années 60 avec une touche d'humour et de sensualité. Je suis tombée tout particulièrement sous le charme de l'hilarante reprise de "Ah" (Charles Aznavour), l'émouvante adaptation a capella de "Ces petits riens" (Serge Gainsbourg) ainsi que celle de "Fever" (Peggy Lee) qui a fait monté la température de la salle de quelques degrés !

Points faibles

Peu de chansons connues pour le spectateur né après les années 60. Le travail de réadaptation peut ne pas être dès lors apprécié à sa juste valeur...

En deux mots ...

C'est idéal comme spectacle d'été. Je vous mets au défi d'aller voir les Swinging Poules sans sortir en fredonnant joyeusement leurs tubes!

Tweet Culture-Tops

Un superbe cocktail rire, swing et chansons.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.