Thêatre-Spectacles

"L'incroyable rencontre Antoine Vitez - Jean-Paul II"

Une formidable leçon d'humanisme
De Jean-Philippe Mestre
Direction Musicale : Julien Mouchel
Mise en scène : Pascal Vitiello
Avec Michel Bompoil et Bernard Lanneau

Infos & réservation

Théâtre Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris
Tél. : 01 45 44 57 34
http://www.lucernaire.fr
Jusqu'au au 30 juin : Du mardi au samedi à 18h30 et le dimanche à 15h

Lu / Vu par

Laurent Stalla-Bourdillon
Publié le 03 juin . 2019

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

 Apparemment tout ou presque aurait pu opposer Antoine Vitez et Jean-Paul II, hormis leur passion commune du théâtre. Et pourtant, lorsqu'ils se sont rencontrés, ensemble ils ont refait le monde dans un extraordinaire esprit de compréhension mutuelle. A méditer.

Thème

A la faveur d'une représentation privée du Mystère de la Charité de Jeanne d'Arc de Charles Péguy devant le Pape Jean-Paul II, dans les jardins de Castelgandolfo en 1988, Antoine Vitez, Administrateur général de la Comédie Française découvre en Jean-Paul II un amoureux du théâtre. Il s'en suit une magnifique rencontre, faite de confrontations, de méditations, d'objections et de critiques, mais toujours pour aller plus avant sur le chemin de la quête qui habite ces deux personnalités éminentes.

Leur vision respective du théâtre ouvre une porte sur leur intériorité et leur interprétation du monde. S'il semble que les hommes soient les acteurs du projet de Dieu pour l'un, l'autre interroge la lâcheté des chrétiens sur la scène du monde. Tandis qu'un chercheur de la vérité se dévoile dans l'athée, un amoureux de la puissance du théâtre paraît dans le Pontife.

En quatre actes, leurs regards sur le monde se confrontent et font apparaître un troisième personnage : l'amitié, fruit du dialogue. Elle leur permet d'évoquer jusqu'aux souvenirs intimes de leur père respectif. L'invisible et omniprésente amitié  se dévoile dans les répliques vives et cordiales si bien que les deux personnages savent avoir besoin l'un de l'autre pour avancer sur leur propre chemin.

Points forts

  • Deux très brillants acteurs en Pascal Lanneau et Michel Bompoil, dans un intense face-à-face.
  • L'actualité de la pièce pour croyants et non-croyants : l'importance sinon l'urgence du dialogue entre points de vue opposés et l'actualité de la réforme de l'Eglise, savamment interrogée par Antoine Vitez.
  • Une pièce exigeante par ses thèmes et l'intensité des répliques : une pièce qui fait du bien à une époque qui peine sur les chemins de la pensée.
  • La richesse des thèmes : de la science au progrès, de la souffrance à la mort, de la dignité de l'homme à sa destinée, tous les thèmes essentiels sont abordés.
  • Michel Bompoil incarne Antoine Vitez avec brio, maniant un verbe percutant et limpide.

Points faibles

  • Un léger regret dans la tonalité « pontifiante » et injonctive du Pape qu'incarne Bernard Lanneau.

 

En deux mots ...

Une plongée au cœur d'une riche conversation, d'où jaillissent le plaisir de confronter les points de vue et l'estime des convictions de l'autre. Deux amoureux du théâtre que tout semble opposer, Antoine Vitez, athée et communiste, et le Pape Jean-Paul II entrent ainsi en amitié par le beau chemin du dialogue. Une conversation virtuelle dont les répliques s'inspirent des écrits des deux personnages. « Ne doutez-vous jamais ? » demande Antoine Vitez. « De moi souvent, de ma tâche jamais » lui répond Jean-Paul II. 

Cette touchante rencontre entre deux serviteurs de la parole, s'achève sur une heureuse harmonie. Oui, la volonté de Dieu habite les théâtres du monde...

L'auteur

Jean-Philippe Mestre est l'auteur de romans, de chroniques, et de pièces de théâtre. Il a été grand reporter et éditorialiste et critique dramatique au Progrès de Lyon et expert théâtral à la DRAC Rhône-Alpes. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.