Thêatre-Spectacles

Momo

De Sébastien Thiéry
Mise en scène : Ladislas Chollat
Avec Muriel Robin, François Berléand, Sébastien Thiéry et Nini Lavallée

Infos & réservation

Théâtre de Paris
15 rue Blanche
75009 Paris
Tél. : 0148742537
http://www.theatredeparis.com
Du mardi au samedi , à 20H30.

Lu / Vu par

Jacques Paugam
Publié le 25 sep . 2015

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

Le point de départ, le pitch si vous préférez, ne manque pas de sel: imaginez que vous formiez un couple sans histoires, mari et femme, et qu'un jour un enfant débarque en prétendant qu'il est votre fils?
Erreur grossière, manipulation, oubli extravagant? Comment accepter ce qui est apparemment irrationnel? Et si c'était votre vie qui prenait enfin tout son sens?

Points forts

1 Le talent de Sébastien Thiéry:
   - il est passé maître dans l'art de montrer comment l'équilibre apparent d'une famille bourgeoise peut assez facilement voler en éclats face à une situation exceptionnelle, et comment les non-dits et les frustrations remontent alors à la surface.
   - il multiplie les situations les plus paradoxales, les réactions apparemment les plus absurdes, mais ce n'est jamais gratuit; au contraire, c'est une manière de mettre en évidence des vérités profondes sur l'amour, le poids du passé, les frustrations, les attentes.
   - il joue remarquablement avec les mots et avec les images: "les mains, ces trucs qu'on a au bout des doigts". Etc, etc...
   - il sait faire jaillir l'absurde des situations les plus simples: "Jean-Paul, cette année, son anniversaire tombe un 17 juin"...

2 Une mise en scène bien à la Chollat, c'est à dire simple, au cordeau, pour qu'on aille vite à l'essentiel et qu'on touche la vie derrière les mots.

3 La distribution:
   Toute l'équipe joue bien. 
   Mais mention vraiment spéciale à Muriel Robin qui, dès les premières minutes, "occupe" la scène. Dans ce rôle de DRH, apparemment sans faiblesse, qui écrase son pharmacien de mari, réduit par moments au rôle de toutou, il émane d'elle une force exceptionnelle dont elle sait user sans jamais forcer.

Elle a simplifié son jeu et le geste est vraiment, chez elle, au service de la vie intérieure.
Elle me fait de plus en plus penser à Jacqueline Maillan. Si je peux me permettre de lui faire une suggestion, je lui conseillerais de se cantonner de moins en moins dans le genre comique. Elle y excelle mais son potentiel est beaucoup plus vaste. Il y a du Popesco en elle.

Points faibles

1 Le décor est bien froid...

2 Les changements de cap dans les réactions du couple, et surtout de la femme,sont un peu trop "téléphonés", un peu trop brutaux.

3 La chute finale paraîtra à certains un peu trop à l'eau de rose. Comédie de boulevard oblige...Personnellement, j'ai trouvé que c'était un beau moment d'émotion, traité avec délicatesse.

En deux mots ...

1 Mine de rien, voilà une pièce qui dit pas mal de choses sur nos rapports à la filiation aujourd'hui: le sang, le coeur?
Le hasard fait que se trouve actuellement à l'affiche une autre pièce sur ce thème: "Père", de Strindberg; pièce qui date de 1887. C'est fou, ce que nos réactions sur le sujet ont évolué en 130 ans. Oui, le théâtre est un extraordinaire reflet de l'évolution des sociétés.

2 Au fond, cette pièce éminemment drôle, est un hymne profond au besoin de l'autre, à l'amour conçu comme un don de soi et le moteur essentiel de la vie.

Une phrase

Dans le registre léger: "Ce n'est pas une tromperie, c'est une petite trompette"...

L'auteur

Avec Gérald Sibleyras, Eric Assous et Fred Zeller -quand il veut bien faire simple, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas-, Sébastien Thiéry est, à mon sens, l'un des quatre meilleurs auteurs de comédies de la nouvelle génération. En attestent des pièces comme "Deux hommes tout nus" ou "Comme s'il en pleuvait".

Tweet Culture-Tops

Muriel Robin dans "MOMO": l'étoffe d'une grande comédienne, entre Jacqueline Maillan et Elvire Popesco

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.