Thêatre-Spectacles

Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes

Ce n'est pas le meilleur Ribes
De Jean-Michel Ribes
Mise en scène : Jean-Michel Ribes
Avec Romain Cottard et Damien Zanoly

Infos & réservation

Théâtre du Rond Point
2 bis, Avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
Tél. : 0144959821
http://www.theatredurondpoint.fr
Jusqu'au 10 décembre 2017: du mardi au samedi à 21h; le dimanche à 15h30

Lu / Vu par

Yolène Bahu
Publié le 18 nov . 2017

Recommandation

2,0A la rigueurA la rigueur

Thème

Sulki et Sulku, sont deux personnages de la pièce « musée haut, musée bas ». Ces deux personnages sont des œuvres d’art vivantes particulièrement prolixes. Ils ont des conversations en apparence sérieuses mais avec une logique absurde.

Points forts

1- Le jeu des acteurs porte la pièce: ils restent constamment amplis de sérieux, et adoptent des mimiques de personnes graves et réfléchies tout en ayant des réflexions tantôt absurdes, tantôt surréalistes.

2- Par le biais de ces conversations saugrenues, Jean-Michel Ribes parvient à nous faire réfléchir, en révélant parfois habillement des réflexions pas aussi bêtes qu’elles peuvent en avoir l’air...

Points faibles

1- La pièce peut éventuellement faire sourire, mais pas rire. 

2- La perspicacité des conversations faussement idiotes est assez inégale en fonction des thèmes abordés.

En deux mots ...

La pièce semble vouloir être le reflet trop pessimiste d’une société faite de personnes qui ne font que (trop) parler et prendre des poses (ce que font les personnages entre chaque conversation) sans jamais agir, le tout en se voulant drôle mais sans vraiment y parvenir. 

Un extrait

Ou plutôt deux:

1 Sulku: «Je t’avoue que je ne saisis pas ce qui t’ennuie vraiment dans le football, Sulki.»
Sulki: «  Un peu tout, Sulku, mais surtout le ballon.» 
Sulku : «  Le ballon? »
Sulki : «  Il gâche le plaisir. Il n’y aurait pas de ballon, il n’y aurait pas autant d’énervements. »

2 Sulku: «Je n’arrive pas à le croire, Sulki. »
Sulki : «  Et pourtant, Sulku, c’en est! »
Sulku: « Mais qui, dis-moi, qui aurait pu penser qu’un jour un être humain pisserait de l’essence ? »
Sulki: «  Surtout mon cousin Georges. »
Sulku: « Quand il urine ça doit faire horriblement mal. »
Sulki: «  Pas trop. Heureusement, c’est du sans plomb. »
 

L'auteur

Jean-Michel Ribes, né en 1946, est un dramaturge, metteur en scène et cinéaste déjà récompensé à de nombreuses reprises. 
Il a reçu le prix des jeunes auteurs SACD en 1975, le prix des « U » en 1976, le Grand prix de l’humour Noir en 1995, le Molière du Meilleur auteur francophone pour Théâtre sans animaux, le prix Plaisir du théâtre en 1976 et 2001, le grand prix du théâtre de l’académie française pour l’ensemble de son œuvre en 2002, et le grand prix de la SACD en 2011. Pas mal, non?

Commentaires

Katia
Le 14 déc. 2018
à 17h21

Excellent ! le jeu des acteurs : parfait ; ils sont totalement imprégnés de leur rôle
les textes : au détour de phrases loufoques, quelques réflexions de haute volée philosophique .
on se régale !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.