Arsène Lupin

’est le plus grand des voleurs“, un spectacle familial
De
D’après Maurice Leblanc
Durée : 1 heure 15
Mise en scène
Delphine Piard
Avec
Grégoire Baujat ou Jean-Romain Krinen, Pierre Khorsand, Aude Roman (ou Constance Carrelet), Florent Chesné (ou Nicolas Soulié) et Emma Brazeilles.
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Théâtre Le Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
75006
Paris
01 45 44 57 34
du 7 décembre 2022 au 12 février 2023, du Mardi au samedi à 20 heures. Dimanche à 17 heures

Thème

  • D’entrée de jeu, il nous est vivement conseillé de recompter nos bijoux à la fin du spectacle, et de vérifier si, en lieu et place de notre porte-monnaie, nous ne trouvons pas une carte de visite d’Arsène Lupin ! 
  • Ce spectacle nous décrypte les facéties de ce gentleman-cambrioleur dépouillant ses victimes avec grande élégance et courtoisie !

Points forts

  • Le début de la pièce en ombres chinoises de bonne facture, nous montrant de quelle façon ce malicieux personnage s’y prenait pour gruger ceux qu’il croisait.
  • La musique entraînante collant à l’époque, jazzy et enlevée, qui accompagne très bien l’action.
  • La mise en scène est formidablement ingénieuse : la créativité de Delphine Piard est sans limites, et il y a du génie dans son utilisation du moindre centimètre carré !
  • Les comédiens y croient dur comme fer et s’en donnent à cœur joie, à un rythme effréné avec beaucoup de talent.

Quelques réserves

 Aucune, car tout est réussi dans ces moments où l’inventivité mène la danse.

Encore un mot...

  • Ce spectacle est bourré de malice, de fantaisie, de drôlerie. La pièce fait salle comble et on en sort enchanté. 
  • C’est une soirée de détente et de divertissement absolus et on se demande où Delphine Piat a dégotté toutes ses trouvailles, signes d’espièglerie d’une gaieté folle !

Une phrase

Tout est dit sur le style malicieux et si bien élevé du voyou gentleman, qu’on en juge  :
« Monsieur,
« J’attire votre attention sur le diadème de la princesse de Lamballe. J’ai la ferme intention de « m’approprier ce joyau et me rendrai dès demain dans votre office parisien pour une  respectueuse perquisition. Arsène Lupin. »
(lettre que laisse Arsène Lupin pour annoncer ses futurs méfaits)

De plus, ce cambrioleur est cultivé : « Monsieur, j’ai le regret de vous annoncer que votre Manet est un faux. »

L'auteur

  • Maurice Leblanc (Rouen, 1864 – Perpignan, 1941), issu d’une famille bourgeoise et passionné de littérature, collabore très vite à différents journaux, dont Le Figaro, et se lie d’amitié avec Guy de Maupassant. 
  • Ses premiers ouvrages font preuve d’analyse et de psychologie, entre autres dans Des couples (1890), Une femme (1893), Ceux qui souffrent (1894), ou encore L’enthousiasme (1901).
  • Mais, lorsque son éditeur lui commande une nouvelle policière, sa carrière va s’orienter différemment, avec un succès immédiat. Ce sera L’arrestation d’Arsène Lupin, suivi de neuf nouvelles qui seront réunies sous le titre d’Arsène Lupin, gentleman cambrioleur. La réussite de ce voyou élégant tient dans le talent de faiseur d’intrigues de son auteur. Il écrira d’autres romans dont la notoriété sera éclipsée par celle de Lupin l’enchanteur, héros inoubliable.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Je pars sans moi
De
Johanna Korthals Altes et Isabelle Lafon (inspiré des œuvres du psychiatre Gaetan de Clérambault et des écrits de Fernand Deligny)