Circus Baobab - Yé ! (L’eau)

La guerre de l’eau a commencé
Chorégraphie : Nedjma Benchaïb
Mise en scène
Yann Ecauvre
Avec
Bangoura Hamidou, Bangoura Momo, Camara Amara Den Wock, Camara Bangaly, Camara Ibrahima Sory, Camara Moussa, Camara Sekou, Keita Aïcha, Sylla Bangaly, Sylla Fode Kaba, Sylla M’Mahawa, Youla Mamadouba, Camara Facinet.
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

La Scala
13 bd de Strasbourg
75010
Paris
01 40 03 44 30
Jusqu’au 10 juin 2023 Du mardi au samedi à 21h dimanche à 17h
Programmation à La Scala Provence du 7 au 29 juillet

Thème

  • Neuf garçons et deux filles dessinent avec leur corps les contours d’un drame. Les portés acrobatiques, les contorsions de l’un, les bonds et les envols des autres, les pyramides humaines vertigineuses d’où émergent des corps, les corps-à-corps obstinés de tous, dessinent un espace de conflit et pourtant plein d’une vitalité parfois joyeuse. 
  • Tout ceci conte à rythme haletant une épopée contemporaine et quasi apocalyptique : celle dans laquelle d’incroyables tensions naissent de la maitrise et d’un accès de plus en plus difficile à l’eau, cette ressource vitale. 
  • Les dizaines de bouteilles en plastique vides qui encadrent la scène et avec lesquelles les acrobates jouent suggèrent les dégradations environnementales. signifie l’eau en Soussou, une eau convoitée, disputée et partagée.

Points forts

  • Le spectacle est construit autour d’un vrai‌ fil rouge qui, par la grâce d’une mise en scène étudiée, le distingue des "numéros" de cirque habituels se succédant sans lien entre eux.
  • Le décor est minimaliste, la chorégraphie impeccable, sans fioriture inutile sur une bande son parfaitement adaptée : toute l’attention est happée par la vertigineuse énergie déployée sur scène. 
  • Mais au-delà de la performance que représentent ces acrobaties sans filet, ce spectacle est un hommage saisissant et inventif à la force qui naît de l’engagement collectif : les chutes savamment orchestrées, les portés, les envols, tout ceci n’est possible que parce qu’une confiance absolue règne entre ces circassiens qui, unis, vont plus haut, plus vite, plus fort. • L’espoir qui parcourt le spectacle réside dans cette dynamique que l’engagement des uns au service de tous permet. A ce prix, la renaissance est possible. 
  • C’est aussi un spectacle où le spectateur souffre pendant quelques minutes, submergé par la puissance d’un éclairage qui, sans autre précaution et sans mot, lui rappelle que, là où il est, il n’est pas pour rien dans la raréfaction des ressources vitales de la planète.

Quelques réserves

Aucune.

Encore un mot...

Ces treize artistes de 18 à 30 ans ont été les grands finalistes de l’émission La France a un incroyable talent en novembre dernier, qui a ainsi salué la réussite de ce mélange entre la puissance des danses traditionnelles, une scénographie nourrie par l’art de la rue et la virtuosité et la poésie du nouveau cirque. 

L'auteur

  • Compagnie circassienne créée en 1998 à Conakry, issue du Centre National d’Art Acrobatique de Guinée, Circus Baobab rajeuni et transformé est de retour en France avec un nouveau spectacle créé en mars 2022. Il a commencé sa tournée par Le Havre.
  • Le spectacle et la compagnie sont doublement sociaux : d’une part en évoquant avec ce nouvel opus les difficultés qui frappent un pays qui certes est le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest, mais dans lequel les habitants de la capitale manquent d’eau ; d’autre part, parce que se voulant outil d’inclusion sociale, le Baobab circus contribue à financer la construction d’un centre d’art acrobatique à Conakry.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
WELFARE
De
Julie Deliquet – D’après le film documentaire (1973) de Frederick Wiseman