CONTRE TEMPS

Un trio enchanté bluffant
De
ERIC Chantelauze et François Courdot, arrangements musicaux Raphaël Bancou
DUREE : 1H30
Mise en scène
SAMUEL SENE
Avec
Raphaël Bancou au piano , Marion Préïté ou Cloé Horry et Marion Rybaka
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Théâtre Artistic Athévains
45 rue Richard Lenoir
75011
Paris
01 43 56 38 32
Jusqu’au 31 décembre. Du lundi au vendredi de 10h30 à 19h Le samedi de 16h à 20h Le dimanche de 15h à 18h

Thème

  • François Courdot est un compositeur extraordinaire, dont on connait toutes les mélodies sans jamais savoir qu’il les avait écrites. De l’opérette à la comédie musicale de Broadway,  cet artiste hors-norme a un parcours des plus fascinants, une place aussi méconnue que renommée. 
  • On (re)découvre sa place et son œuvre grâce aux interprètes qui ce soir l’honorent et lui rendent sa vraie place, celle d’un artiste à contre-temps, à qui le temps doit beaucoup.

Points forts

  • Quelle belle surprise que ce spectacle musical ! On y passe de surprises en délicatesse pour les oreilles. La qualité musicale est au rendez-vous, avec trois interprètes au sommet de leur art, plus un dispositif scénique ingénieux et d’une ironie très fine.
  • De l’opérette à la comédie musicale actuelle, de la musique contemporaine au jazz, les deux magnifiques interprètes et leur talentueux pianiste nous font remonter le cours de cette vie riche et passionnante de cet artiste méconnu mais dont la destinée vous surprendra … tout comme le spectacle dont la clé est surprenante. Car dans cette boîte à musique se cache un secret étonnant que nous emporterons avec nous en sortant de la salle, comme un cadeau.
  • On fredonne avec ces deux rossignols les plus grands airs de ces répertoires qui chatouillent notre mémoire, on prend au passage une facétieuse petite leçon de musique, et on balance délicatement (avec la scénographie originale) dans une soirée à recommander pour les fêtes, et même avant ....

Quelques réserves

Aucune.

Encore un mot...

  •  On croyait tout savoir, et on redécouvre : quelle destinée musicale que celle de ce François Courdot, qui composa, créa et croisa les plus grands, mais dont on se souvient à peine du nom !
  • L’intelligence et la subtilité de ce spectacle, qui nous amuse autant qu’il nous touche, est de nous placer – nous spectateurs – en flagrant délit d’oubli. On a aimé fredonner chanter des airs qui ont jalonné notre vie, mais sans en rendre forcément hommage à l’artiste. Courdot a bel et bien composé, mais si l’on a retenu pour longtemps ses mélodies, voire ses paroles, on ne souvient  bien souvent que de l’interprète.

Une phrase

« François Courdot, un musicien qui reste largement méconnu du grand public et pourtant ce compositeur et chef d’orchestre a eu un destin incroyable. »

« François est rapidement considéré comme un chef d’orchestre d’une grande sensibilité pour les opérettes française et viennoises. »

« Imaginez l’arrivée à New-york ! François grelottant sur le pont du paquebot au petit matin, les brumes qui se déchirent et cette ville debout qui se dresse devant lui… »

« François se met alors à fréquenter les bars de nuit, il découvre alors le jazz. »

« … Et où qu’il se trouve et quoi qu’il vive, il ne se trouve jamais à sa place, toujours à contre –temps. »

L'auteur

  • Samuel Sene – ancien normalien agrégé de maths (comme quoi, tous les chemins mènent à la scène) a été directeur musical de nombreuses comédies musicales. Metteur en scène de théâtre mais aussi d’opéra, il a écrit récemment un superbe spectacle Comédiens (voir chronique de Culture tops) et a mené une expérience stupéfiante avec  L’homme de Schrödinger
  • Eric Chantelauze est, lui, comédien, parolier et réalisateur de court-métrage. Partenaire indissociable de Samuel, il partage avec lui ses succès, en écrivant les livrets des deux spectacles précédemment cités. Il est également lauréat  du prix SACD 2008  et l’une de ses créations remporta trois nominations au Molière en 2005, pour La guinguette a fermé ses volets.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Extinction
De
Thomas Bernhard, Hugo Von Hofmannsthal, Arthur Schnitzler