Entretiens d'embauche et autres demandes excessives

Profond, touchant, troublant et, parfois, inquiétant
De
Anne Bourgeois
Mise en scène
Anne Bourgeois
Avec
Laurence Fabre et la présence vocale de Fabrice Drouelle
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Théâtre Déjazet
41 Boulevard du Temple
75003
Paris
0148875255
ATTENTION: dernière, le 25 mars
Vu
par Culture-Tops

Thème

De la fameuse question "qu'est ce que tu veux faire comme métier quand tu seras grande ?" aux entretiens d'embauche et à l'accompagnement Pôle Emploi, il n'y a qu'un pas que franchit aisément le personnage de cette pièce pour nous entraîner dans sa quête d'un emploi. Une série de tableaux successifs d'entretiens d'embauche comme de coaching nous révèle une femme à fleur de peau qui peine à trouver sa place entre ce qu'elle est, ce qu'on lui conseille d'être, et ce qu'on attend d'elle.

Points forts

- Seule en scène et malgré un problème de cheville le soir où je l'ai vue, Laurence Fabre brille par son dynamisme, et sa manière d'habiter pleinement l'espace. Aidée par la voix off de Fabrice Drouelle, parfois cocasse, parfois plus sombre, elle nous emmène d'un entretien d'embauche à un autre  en un tour de main.

- Le texte très fort, empreint d'une réelle humanité, nous fait vraiment partager les questionnements de plus en plus existentiels de cette demandeuse d'emploi. C'est un texte profond et touchant, bien que parfois troublant tant il peut nous renvoyer à des situations connues plus ou moins anciennes selon le parcours de chacun.

- La pièce nous donne à voir la triste réalité de l'univers de la recherche d'emploi où à force de vouloir tout analyser des personnalités rencontrées les recruteurs enchaînent des questions plus absurdes les unes que les autres tandis que les candidats perdent toute spontanéité en cherchant à donner la meilleure réponse possible, quitte à en oublier leurs véritables compétences. C'est aussi une réflexion sur la difficulté qu'il y a  à garder confiance et estime de soi malgré les échecs, les humiliations, les rabaissements. 

- L'auteur nous pousse aussi à réfléchir sur la vie sociale, la relation aux autres. Je retiendrais de cette réflexion cette phrase poignante : "Pourquoi  sauver quelqu'un si c'est pour qu'il soit seul au monde ?"

Quelques réserves

Certes le thème de la recherche d'emploi n'est pas un thème joyeux, mais il me semble qu'il aurait  pu, parfois, être traité avec plus de légèreté, surtout dans le cadre d'un seul en scène.

Encore un mot...

Un portrait grinçant d'une demandeuse d'emploi qui ne sait plus que faire pour être recrutée sans toutefois se perdre elle même dans les méandres des entretiens d'embauche. On y rit, mais plutôt jaune, devant les difficultés rencontrées. 

Une phrase

Un conseil du "coach" sur ce qu'il faut être : "Dynamique, mais pas hystérique ! Motivée, mais pas affamée ! Émue mais pas cucul !"

L'auteur

 Sortie de l'Ecole de la rue Blanche (ENSATT) en 1989, Anne Bourgeois débute en co-écrivant et en mettant en scène les succès musicaux de la troupe du Phénix. Elle a ensuite mis en scène nombre de pièces contemporaines : Les Vœux du Cœur, Des gens bien, Les lois de la gravité, Tout est normal mon cœur scintille, Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran. Plus récemment, elle a co-mis en scène avec Éric Bouvron Les Cavaliers, récompensés en 2016 par le Molière du meilleur spectacle.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
Avant la terreur
De
Vincent Macaigne, très librement inspiré de Richard III de William Shakespeare