Le roi des pâquerettes

Traversée réussie
De
Bérangère Gallot & Sophie Nicollas
Mise en scène
Benoît Lavigne
Avec
Maxence Gaillard, Emmanuel Gaury, Guillaume D’Harcourt, Lauriane Lacaze et Mathieu Rannou
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Le Théâtre de l’Œuvre
5 rue de Clichy
75009
Paris
01 44 53 88 88
Du 20 janvier au 3 avril 2022. Du jeudi au samedi à 20h30 jusqu’au 4 février Du jeudi au samedi à 19h Jusqu’au 3 avril Tous les dimanches à 17h

Thème

• À Calais, le 25 juillet 1909, Louis Blériot s’installe avec son épouse Alicia dans une chambre d’hôtel. Clemenceau vient d’être renversé et la tempête fait rage : ils attendent une éclaircie. Une accalmie lui permettrait de monter dans l’aéroplane fabriqué par ses ateliers, le Blériot XI, pour tenter de traverser la Manche jusqu’à Douvres, exploit que nul n’a réussi jusqu’alors. 

• Las !  son concurrent, le séduisant Hubert Latham attend lui aussi le moment propice pour s’envoler. Les péripéties s’enchaînent, minuscules mais, comme autant de grains de sable introduits dans un mécanisme parfait, elles menacent le projet de l’audacieux et souvent malchanceux pilote, surnommé « le roi des pâquerettes », « l’homme qui tombe toujours » tant il est habitué aux atterrissages en catastrophe.

Points forts

• Portée par des dialogues vifs, la pièce est enlevée, parfois un peu survolée mais plutôt drôle et instructive 

• La scène finale sur fond d’images d’archives, rompant avec l’agitation qui précède comme pour ennoblir l’exploit, est superbe

• Le personnage du reporter (excellent Mathieu Rannou, à l’inoubliable voix) est d’une délicieuse ambivalence : sa trahison ne lui fait rien perdre de sa candeur de traqueur de scoop. Quant à celui du mécanicien étourdi mais investi, il est encore plus caricatural mais convaincant.

Quelques réserves

• Le passage sans transition de Feydeau - ah ! ces portes d’hôtel qui claquent... -  à L’Étoffe des héros n’est pas exempt d’une certaine emphase, même si ce tableau final rachète les pesanteurs d’un texte plutôt bavard et d’une mise en scène boulevardière, et qui s’assume comme telle.

Encore un mot...

• On connait le dénouement de cette aventure, ce qui n’empêche nullement de savourer le spectacle et de se laisser séduire par l’intimité d’un couple dont on dit communément qu’« ils ont fait l’histoire ». Mieux, on mesure la part du hasard et de la chance dans ces aventures et ces exploits, on approche les emportements, les doutes et les faiblesses qui étreignent fatalement et parfois submergent les plus robustes et les mieux armés, surtout quand ils ne savent pas nager. 

• Surtout, la pièce donne à voir le soutien apporté à cette célébrité par une épouse émancipée et volontaire qui, après lui avoir donné cinq enfants, lui communique son énergie et le sauve de l’effondrement.

• Au total, un biopic bien dans l’air du temps qui fait de l’histoire à hauteur d’hommes, concentrée sur les grands personnages et les héros.

Une phrase

Louis Blériot : « Lorsque je brave un danger j’ai le sentiment d’avoir une vie en plus. »

L'auteur

• Le roi des pâquerettes, première collaboration d’écriture des comédiennes et autrices Bérangère Gallot et Sophie Nicollas, a été présenté à Avignon en juillet dernier.

Commentaires

Catherine
jeu 23/06/2022 - 10:39

Le ton est très juste et les acteurs savent nous faire partager ce moment d histoire de l'aviation. La grande histoire qui commence sur le quotidien et ces aléas. Le ton, le rythme, la complémentarité des acteurs sont agréables à regarder

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Toujours à l'affiche

Théâtre
LOVE SONGE THERAPIE
De
D’après l’œuvre de William Shakespeare, adaptée du Songe d’une nuit d’été par Ned Grujic et Raphaël Sanchez