Culture-Tops soutient nos amis les libraires

Thêatre-Spectacles

Partisans

De Régis Vlachos
Mise en scène : François Bourcier
Avec Lucie Jousse, Jean-Hugues Courtassol, Matthieu Hornuss

Infos & réservation

Le Lucernaire
53, rue Notre Dame des Champs
75006 Paris
Tél. : 01 45 44 57 34
http://www.lucernaire.fr
Du mar au sam à 21h30, le dim à 17h Jusqu'au 15 juin
Publié le 09 avr . 2014

Recommandation

2,0BonBon

Thème

L'action de cette pièce de Régis Vlachos se déroule le 27 mai 1943, jour où toutes les organisations de la Résistance, de tous bords politiques, sont convoquées à une réunion secrète par Jean Moulin, sur l'ordre de De Gaulle. Nous sommes dans les coulisses de cette réunion, avec trois personnes, Yvonne, Robert et Marcel. La première accompagne André Le Troquer, représentant de la SFIO; le second escorte Paul Vion, l'un des chefs de la résistance communiste; et le troisième assiste Joseph Laniel, représentant le Centre droit. La diversité politique et sociale de ces trois assistants provoque dans l'antichambre de la vraie réunion, des tensions, des disputes mais aussi des moments de complicité et de fraternité entre ces jeunes si différents.

Points forts

1. Ce sont avant tout les comédiens, sympathiques et pleins d'enthousiasme. Bien que chaque personnage soit un peu caricatural, la femme (Lucie Jousse) défendant les droits des femmes, Robert (Jean-Hugues Courtassol) le communiste, prenant le parti des droits des ouvriers, et Marcel (Matthieu Hornuss) le bourgeois catholique, plaidant pour la sauvegarde de la patrie et la liberté d'entreprendre, chacun est parfait dans son rôle. Bien sûr, Marcel est traité de " sale catho fasciste" par Robert, lui-même traité de "sale marxiste"...

2. La mise en scène très simple de François Bourcier, à l'instar du décor, fait de deux chaises et d'une radio qui retransmet des chansons de l'époque: Le temps des cerises, Lili Marleen... Et la belle ballade de Léonard Cohen sur la résistance remplit très agréablement les intermèdes. 

Au moment où les discussions personnelles traînent en longueur, le rythme change subitement avec un recours simulé à la torture qui survient pour vérifier l'endurance et le courage physique de chacun.
 

Points faibles

1. D'abord l'horaire (21h30). Un inconvénient atténué par l'ambiance jeune et vivante du Lucernaire et par le fait que la pièce ne dure pas très longtemps (Une heure vingt).

2. Un certain parti-pris politique marque la fin de l'oeuvre.

En deux mots ...

Voilà une pièce didactique que devraient voir les jeunes. On en sort ému par la sympathie qu'inspirent les trois acteurs.

Commentaires

Bergon Claudine
Le 19 avr. 2014
à 15h41

Moi j'ai beaucoup beaucoup aime !! Nous faire avaler un texte politique sur les compromis politiques de 1943 ! Il fallait le faire !!! Et les acteurs nous font rire (eh oui) casi pleurer, réfléchir aux compromis d'aujourd'hui! Ils sont magnifiques ces trois comédiens.. Et tout est bien d'ailleurs dans ce théâtre !!
Allez y , emmenez vos ados (les miens ont adoré! ), À recommander très fort

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.