Fire Punch

Un manga sombre, tragique et dur, qui suscite une lecture compulsive
De
Tatsuki Fujimoto
Editions Kazé
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par Culture-Tops

Thème

Dans un monde de glace, les hommes sont obligés de commettre les pires atrocités pour survivre et combattre les rigueurs de l’hiver. Dans un village paisible, Agni et sa jeune sœur Luna usent de leur pouvoir de régénération pour nourrir les habitants. Ce terrible secret est malheureusement révélé au grand jour et une patrouille de l’armée décide de réduire le village en cendres. Un feu magique brûlant les victimes jusqu’à la mort est donc lancé  contre tous les habitants. Et si Luna, trop fragile pour se battre,  périt dans l’incendie, Agni, lui, maîtrise suffisamment son pouvoir pour ne pas périr dans les flammes. 

Commence alors pour lui un vrai calvaire : son corps immortel brûle sans fin. Rendu fou de douleur, Agni va peu à peu surmonter sa souffrance et tenter de retrouver le militaire qui a détruit son village. 

La légende de l’homme au manteau de feu peut alors commencer.

Points forts

Sombre, tragique et dur, Fire Punch ne laisse pas indifférent, dès les premières pages du récit. D’abord avec un héros attachant, que l’on voit évoluer et heureux. Ensuite avec un retournement de situation, fort, qui change la donne et pousse à la lecture compulsive. Tout semble perdu pour le héros, et pourtant le lecteur veut savoir s’il lui est possible de continuer à avancer. Avec un dessin net, accentué de nombreux traits pour rendre le ton plus grave, Fire Punch nous emporte très vite dans un univers glaçant.

Quelques réserves

Le dénouement de ce premier tome est à la fois inattendu et tragique pour notre héros, mais il donne trop l’impression que l’histoire est finie.

Encore un mot...

Rythmé, dur et entraînant, Fire Punch est un excellent seinen (manga pour adultes) qui commence très fort et tient ses promesses jusqu’au bout. De quoi attendre la suite avec grande impatience !

Une phrase

- « J’ai survécu comme elle me l’a demandé. Le feu qui me consume est celui de la haine. Et je réduirai en cendres l’homme qui nous a fait ça. »

- « Excepté mourir, je suis prêt à tout… pour que tu m’accordes ton pardon ! »

L'auteur

Né dans la préfecture d’Akita, Tatsuki Fujimoto sait très tôt qu’il veut devenir mangaka. Au collège, il invente un magazine de prépublication imaginaire et s’amuse à dessiner près de sept histoires différentes pour remplir son magazine. En 2014, il se fait connaître avec sa première série publiée par Jump SQ, Koi no Mômoku. En 2016, il écrit une nouvelle série sombre, Fire Punch, publiée par la Shueisha et traduite en français sous le même titre par les éditions Kazé. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir

BD
Notre-Dame de Paris
De
Roman de Victor Hugo mis en scène et en images par Georges et Pia Bess