On Mars - 03 Ceux qui restent

« La conquête spatiale : un nouvel espoir ? Vraiment ? »
De
De Sylvain Runberg, Grun
Ed. Daniel Maghen -
64 pages -
16€
Notre recommandation
5/5

Infos & réservation

Thème

Après l’anéantissement du groupe des membres de la Nouvelle Eglise Syncrétique qu’elle dirigeait par une escouade de Solitaires qui essayait également d’accéder au Dôme, le cœur du pouvoir de la colonie martienne, Jasmine découvre la réalité fanatique du projet criminel que Xavier Rojas, le gourou de la Nouvelle Eglise, camouflait derrière un discours d’amour universel. Elle décide alors de combattre aux côtés des Solitaires afin de contrecarrer son projet et de sauver la colonie.  

Dans le même temps, alors que les combats font rage entre gangs rivaux, Neosinners, Gravitydead et Redfox, la police menée par Sophie Berken tente de reprendre le contrôle de la situation tandis que Marianna Storto, responsable logistique de la colonie, continue de masquer la réalité de la situation aux colons réunis pour fêter l’inauguration d’un nouveau canal, ainsi qu’aux deux milliards de téléspectateurs terriens qui en suivent la retransmission en direct.

Toujours dans le même temps, le vaisseau spatial amenant de la Terre un nouveau contingent de forçats noyautés par la Nouvelle Eglise Syncrétique, ainsi que les armes secrètes devant permettre à celle-ci de prendre le contrôle de Mars, se prépare à atterrir...

Points forts

On retrouve dans le dernier tome de la trilogie les ingrédients qui ont fait le succès des deux tomes précédents : le scenario au cordeau de Sylvain Runberg qui installe un climat de tension irrespirable, la fluide précision du dessin de Grun au dynamisme très cinématographique, la palette de ce même Grun où l’alternance des ocres ternes et des couleurs froides impose une ambiance de huis clos oppressant et anxiogène.

Dans ce 3ème opus mené tambour battant, les scènes de combat magnifiquement mises en scène prennent le pas sur la découverte des ramifications de l’intrigue. Les affrontements incessants entre factions rivales ne cessent de gagner en intensité à mesure qu’approche le dénouement de l’intrigue.

Celle-ci est toujours irriguée par la réflexion en creux initiée dans le premier tome sur des thèmes pour certains très actuels :

Viabilité du choix fait par de nombreux pays européens de confier le développement des colonies les plus difficiles aux vaincus du système - bagnards anglais en Australie, vaincus de la commune de Paris en Algérie ou en Nouvelle-Calédonie… - et, en miroir, celle d’un modèle de société reposant sur l’exploitation des « exclus » au service des « vertueux » ;

Transition écologique et modèles de développement alternatifs pour une espèce humaine confrontée à l’épuisement des ressources naturelles de la planète Terre ;

Menaces sociales et politiques que représentent le développement du fait religieux lorsque celui-ci devient fanatisme et permet à des fidèles en mal de repères se vivant comme des victimes de prendre leur revanche sur une société perçue comme la cause de toutes leurs difficultés.

Enfin, l’ouvrage est magnifiquement mis en valeur par le grand format de la maison d’édition Daniel Maghen qui lui donne une dimension sans égale, au sens propre comme au sens figuré.

Quelques réserves

La chute est magistrale ! Elle met le lecteur KO et le laisse sonné un, bon moment. J’ai suffisamment souligné dans ces lignes la difficulté à clore en beauté une série pour ne pas rendre ici hommage au talent avec lequel les auteurs relèvent le challenge.

Encore un mot...

Foncez acheter la trilogie On Mars car elle réussit le double tour de force d’aborder sous l’angle de la fiction et du divertissement des sujets très sérieux tout en évitant toute dimension moralisatrice.

Foncez acheter la trilogie On Mars car elle se lit d’une traite, en apnée, par la grâce d’un récit de science-fiction aussi bien scénarisé que dessiné.

Une illustration

L'auteur

Né en 1971, Sylvain Runberg est biberonné aux Astérix, Batman et autres Spirou. Après un bac d'Arts Plastiques et une Maîtrise d'Histoire contemporaine, il travaille plusieurs années en librairie puis dans le monde de l'édition, notamment aux Humanoïdes Associés. Un accident malheureux lui permet de s’essayer à l'écriture durant sa convalescence. Il démarre son aventure BD en 2004 avec la parution d’Astrid, en collaboration avec Karim Friha, éd. Soleil. Suivent ensuite des projets aux univers variés :  Les Colocataires, avec Christopher, 2005-2008, éd. Dupuis ; Hammerfall, avec Boris Talijancic, 2007-2009, éd. Dupuis ; Orbital réalisée avec Serge Pellé, 2006-2020, toujours chez le même éditeur.

Si Grun (Ludovic Dubois) est passionné de littérature fantastique et de science-fiction depuis toujours, Il puise la source de sa vocation de dessinateur de BD à la source des grands auteurs de comics américains et de l'univers de Moebius. Diplômé des Beaux-Arts, il devient directeur artistique de deux magazines jeunesse sur la nature. Il devient ensuite designer de décors et de personnages 3D de jeux vidéo. Passé dans la publicité, il participe alors au travail de l'atelier de BD Bulles 63 fondé avec trois amis. Sa rencontre avec le scénariste Éric Corbeyran le fait basculer dans la BD. Ils signent ensemble la série La Conjuration d'Opale, 2005-2009, éd. Dargaud. Succès immédiat qui installe Grun dans le paysage de la BD. Ils poursuivent leur collaboration en créant la série Metronom, 2010-2015, éd. Glénat collection Grafica.

Le clin d'œil d'un libraire

C’est Ici, et nulle part ailleurs (c’est pour lire !) 

La plus grande librairie indépendante de Paris, c’est Ici.
S’enfoncer dans des canapés moelleux avec un bon petit café, prendre son temps avant de choisir son livre, c’est encore Ici.
Ici, à deux pas de l’Opéra, vous savez, c’est ce vaste espace culturel fondé il y a plus de deux ans par ces deux jeunes femmes associées,  Delphine Bouétard et Anne Laure Vial, qui ont eu le temps de rouler leur bosse au cœur de tous les métiers du livre, la Fnac, Flammarion, Virgin, avant de poser leur sac dans cette ancienne enseigne de prêt à porter devenue Librairie de Boulevard, lieu de vie pour tous les livres, havre de paix, lieu d’échanges, de partage et de convivialité : « Nous avons voulu que chacun se sente chez soi et participe à la vie de la librairie » déclare Anne Laure Vial, toute en douceur. 500 m2, 40 000 références, 10 libraires hyper motivés, Ici comble un grand vide après la fermeture en quelques années des trois grandes librairies du quartier dont la mythique institution de Madame del Duca.
​Ici crée l’évènement culturel toute l’année : une centaine de signatures, de conférences, de débats autour de la culture et de la littérature, ça se passe Ici, quoi qu’il en coûte, car c’est essentiel dans ce vrai quartier de Paris… comme ailleurs. Comme aux Galeries Lafayette on trouve tout Ici : SF, BD, polars, beaux livres, sciences humaines, livres jeunesse. Heureusement le conseil est là, à tous les rayons. A propos, quel est le vôtre,  Anne Laure ? : « J’aime beaucoup Camille Laurens et son livre d’autofiction « Fille » ! Franchement, ça tombe bien Ici ! 

Librairie Ici 25 Boulevard Poissonnière, 75002 Paris -  Tél. : 01 85 01 67 30

Texte et interview réalisés par Rodolphe de Saint-Hilaire pour la rédaction de Culture-Tops.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.