LES DÉFRICHEURS DU MONDE, CES GÉOGRAPHES QUI ONT DESSINÉ LA TERRE

18 portraits pour un beau voyage aux sources de la description de la Terre
Ed Cherche Midi
Octobre 2020
220 p. 150 cartes et illustrations
38 €
Notre recommandation
4/5

Infos & réservation

Lu / Vu par

Thème

Pour des raisons politiques, religieuses, militaires ou simplement scientifiques, la représentation de la Terre a interrogé les savants depuis l'Antiquité.

Comment tracer, interpréter, extrapoler ce que l'on voit ? Comment arbitrer entre mythes et réalités ? Comment faire foi aux voyageurs, comment représenter ce que l'on ne peut appréhender que d'une infime parcelle ?

Laurent Maréchaux propose dans ce livre très abondamment illustré, de marcher dans les pas des grands "penseurs" de l'œkoumène (en grec, tous les espaces qu'habitent les hommes sur Terre), ces "défricheurs" qui ont pensé la planète avant de la voir, plate puis ronde, au centre du monde puis en orbite autour du soleil. Ils ont décrit leur monde en cohérence avec les mythes fondateurs, aidé les puissants dans leurs quêtes de grandeur, ont "décrit et illustré" la Terre à l'écoute des grandes découvertes. Ils ont contribué à la naissance d'une science, la géographie, outil descriptif des terres et des mers, avant que de compréhension des climats, des peuplements, de la répartition des richesses naturelles autant que des grands bassins d'activités humaines. Ce chemin de la philosophie à la géopolitique est décrit à travers les recherches de 18 "défricheurs", d'Homère à Paul Vidal de la Blache.

Points forts

Ce beau livre marche dans les pas autant qu'il suit le parcours intellectuel de grands découvreurs. Explorateurs ? Non, plutôt interprètes des connaissances de leur temps, qui ont su analyser mythes et voyages, douter, comparer, blasphémer, calculer, inventer aussi les méthodes de représentation de la Terre. Les 18 étapes, qui sont autant de thèmes associés à des savants, permettent de découvrir leurs sources, leurs influences décisives, ou tout simplement leur génie.

A travers des chapitres particulièrement accessibles, les partis pris de l'auteur nous font découvrir des personnalités certes connues pour la plupart, mais dont les portraits "contextualisés" apportent beaucoup à la compréhension des sauts conceptuels ou techniques qui ont conduit à la représentation moderne de la Terre. On pourra citer Aristote et Alexandre le Grand, Al Idrîsî et le compas, Martin Behaim et son globe, Mercator et sa projection, la triangulation et les quatre générations de Cassini à la tête de l'Observatoire de Paris, Turgot et le cadastre, et pour faire un petit saut dans l'histoire plus proche, Elisée Reclus, son anarchisme libertaire fondateur de la géographie "humaine".

 A noter encore la structure très pédagogique des chapitres, ouverts par une synthèse du thème, suivie de la description des découvertes, inventions ou affirmations replacées dans leur contexte historique, et enfin, un descriptif en continuité, de la vie des savants cités.

 Le grand format du livre permet un beau texte, une mise en page qui valorise de très belles illustrations, principalement des cartes, portulans, manuscrits, qui composent une esquisse progressivement affinée d'une terre ronde et riche de tous ses continents.

Quelques réserves

Aucune réserve !

Encore un mot...

Ce livre est un voyage. Dans les mythes et légendes, dans le conflit entre tradition et raison, dans l'histoire des découvertes et des conquêtes, dont les cartes ont été l'instrument, le fruit et l'enjeu. De description littéraire puis physique, la description de la Terre est devenue une science. Laurent Maréchaux nous montre comment ses propres contours se sont dessinés, au bénéfice d'une culture, puis d'un pouvoir, description de routes de commerce ou de conquêtes, description des climats, de la géologie, des peuplements. Ces "inventeurs" ont aussi défini, au cours des 19éme et 20ème siècles, la géographie sociale et politique (la géopolitique). Ils ont tous été, et c'est intéressant de le constater, des lanceurs d'alertes sur le nécessaire équilibre à maintenir entre peuplement, activités économiques et ressources disponibles. Ce livre vous fera certainement reconsidérer la géographie d'un œil neuf !

Une phrase

"La géographie n'est autre chose que l'histoire dans l'espace, de même que l'histoire est la géographie dans le temps." Elisée Reclus

"D'abord littéraires et descriptives, les cartes se sont faites graphiques pour faciliter la représentation visuelle de l'Univers et de ses contours. Agrémentées de couleurs et gagnant en précision avec l'apparition des latitudes et des longitudes, elles se déclinent en mappemondes, planisphères, globes, atlas, portulans, cadastres, cartes régionales et universitaires, pour aider à parcourir le monde, avant de servir à l'administrer." P 203

L'auteur

Laurent Maréchaux est voyageur, marin, auteur d'essais et de romans. Ses récits s'intéressent particulièrement à la singularité et aux "assoiffés de liberté" - ceux-là même qui furent de grands voyageurs (Ecrivains voyageurs 2017), découvreurs ou encore Hors la loi - Anarchistes, illégalistes, as de la gâchette ( Arthaud 2009). Il contribue à diverses revues littéraires et historiques.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.