Expositions

Au-delà des étoiles

L'oeuvre d'art, trait d'union privilégié et spectaculaire entre l'homme et l'univers

Infos & réservation

Musée d'Orsay
1 rue de la Légion d'Honneur
http://www.musee-orsay.fr
Jusqu'au 25 juin: Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h / Nocturne le jeudi jusqu'à 21h45

Lu / Vu par

Pascal Duthuit
Publié le 06 avr . 2017

Recommandation

5,0En prioritéEn priorité

Thème

Cette exposition propose d'appréhender la part mystique dans la peinture de paysage symboliste au tournant du XX ème siècle. Conçue en collaboration avec l'Art Gallery of Ontario, l'exposition propose une lecture originale de la peinture en mettant l'accent sur les interrogations mystiques des peintres de cette période. 

Entrer en contact avec un ordre situé au-delà des apparences , dépasser les réalités matérielles pour approcher les mystères de l'existence, expérimenter l'oubli de soi-même dans l'unité parfaite avec le cosmos, le paysage comme genre pictural ouvre le spectateur à des expériences spirituelles et mystiques recherchées et éprouvées par les peintres appartenant aux courants impressionnistes, symbolistes et nabis.

Points forts

La sélection d’œuvres est très riche et d'un très haut niveau, avec des paysages de Monet, Gauguin, Denis,  Van Gogh, Klimt ainsi que des oeuvres d'artistes européens moins connus tels que Charles-Marie Dulac ou Wenzel Hablik, ainsi que de quelques représentants de l'école canadienne des années 1920-1930, tels Lawren Harris, Tom Thomson ou Emily Carr.

La première section nous met en situation face à l’œuvre d'art, source de contemplation, avec une riche sélection d'œuvres iconiques de Monet (Les meules, Cathédrale de Rouen, Nymphéas...), Van Gogh (Les Oliviers) ou encore Klimt.

Le motif du paysage tend à s'effacer au profit des couleurs, effet propice à une promenade intérieure.

La deuxième section, avec Gauguin et les peintres Nabis, nous ouvre à une interprétation symboliste et spirituelle du paysage et approfondit la notion du divin dans la nature, avec Van Gogh (Le semeur) et des œuvres symbolistes (Puvis de Chavannes) et divisionnistes (Segantini).

Les peintres, à travers le paysage, nous traduisent l'interrogation de l'homme sur la création, avec une résonance différente selon leur culture religieuse, chrétienne ou à référence panthéiste.

Le choc visuel intervient dans la troisième section avec les artistes canadiens des années 1910-1930.

A travers une peinture vive et singulière, ils utilisent les espaces du grand Nord pour interroger le rapport de l'homme à la nature.

A découvrir...

Dans la quatrième section, le thème de la Nuit est admirablement traité, nuit réelle ou intérieure, nuit lumineuse (Van Gogh La Nuit étoilée), nuit mélancolique ou dramatique.

Puis une nouvelle découverte avec juste 5 tableaux du peintre Charles-Marie Dulac, qui réussit à représenter le sacré de la nature à travers ses paysages, lien entre l'homme, la création et Dieu.

La dernière section aborde ce qui dépasse l'homme et le conduit à appréhender l'Univers, autre paysage on ne peut plus mystique, à travers le cosmos et sa lumière intersidérale.

Points faibles

C'est donc une très belle exposition, forte de résonances existentielles et spirituelles multiples, mais qui est peut-être trop riche émotionnellement si nous ne nous accordons pas le temps de nous attarder pour nous plonger dans cette expérience mystique et méditative.

En deux mots ...

Quête de sens et recherche de fusion de l'homme dans le Tout. Fusion susceptible de nous conduire au-delà des étoiles? A vous de juger...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.