Expositions

Les Hollandais à Paris: 1789-1914

Une formidable émulation créatrice

Infos & réservation

Musée du Petit Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
Tél. : 0153434000
http://www.petitpalais.paris.fr/
Tous les jours, sauf lundi. 10h-18H. Nocturne, vendredi , jusqu'à 21h

Lu / Vu par

Marie Wimez
Publié le 15 fév . 2018

Recommandation

4,0ExcellentExcellent

Thème

L’exposition « les Hollandais à Paris, 1789-1914» est consacrée aux échanges tant artistiques qu’amicaux, entre les peintres néerlandais et français à Paris, et, ce, donc, sur une large période, de la fin du XVIIIe siècle jusqu’au début du XXe siècle.

Cent quinze œuvres empruntées aux plus grands musées des Pays Bas, mais aussi, à d’autres musées européens, retracent plus d’un siècle de révolutions picturales à travers la figure de neuf peintres néerlandais. 

Pendant cette période, plus d’un millier d’artistes hollandais se rendent en France, fascinés par la Ville lumière et le dynamisme de son marché de l’art,  en plein essor, à partir du milieu du XIXe siècle. 

Gérard van Spaendonck (1746-1822), Ary Scheffer (1795-1858), Jongkind ( 1819-1891), Jacob  Maris (1837-1899) Kaemmerer (1839-1902) Breitner (1857-1923) Van Gogh(1853-1890), Van Dongen (1877-1968) et Mondrian (1872-1944) constituent les peintres mis à l’honneur au Petit Palais.

Points forts

- Les atmosphères propres à chacun des artistes sont très bien rendues.  Neuf sas introduisent les neuf artistes. Et pourtant un véritable fil conducteur nous guide au sein de la visite.

- Le parti pris de rendre sensible les relations croisées entre artistes hollandais et parisiens. Les œuvres  des peintres sont présentées aux cotés de celles d’artistes français contemporains.  Ainsi, Jongkind  avec Corot, Sisley, Boudin ; Maris et Corot, Daubigny, Millet ; Van Gogh au côté de Monet et Signac ; Mondrian avec Picasso, Braque et Cézanne…..

- La scénographie, à la fois pédagogique et élégante, met en valeur chaque artiste à travers des ambiances différenciées: le jeu sur la couleur des salles, la récurrence de panneaux retraçant la biographie et le portrait de chaque peintre. Elle donne des clés pour comprendre leur époque.

Points faibles

Le choix d’œuvres « assez » banales pour évoquer Van Gogh, Van Dongen et Mondrian.

En deux mots ...

Voilà une belle illustration des échanges entre les peintres néerlandais et français qui aboutit à une formidable émulation et qui permit d’attirer tant de talents à Paris.                                                                                                                                 

A savoir également: dans le cadre de l’année culturelle néerlandaise en France, plusieurs musées (Montmartre, Custodia..) présentent des expositions autour des relations franco-néerlandaises à Paris.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.