Expositions

Marilyn

Marilyn, telle qu'on ne la devinait pas

Infos & réservation

Hôtel de Caumont
3, rue Joseph-Cabassol
13100 Aix en Provence
Tél. : 0442207001
http://www.caumont-centredart.com
Jusqu' au 1er mai Ouvert tous les jours, y compris les jours fériés, de 10 à 18h. Nocturne le vendredi jusqu’à 20h30.

Lu / Vu par

Marie Wimez
Publié le 09 fév . 2017

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Le bel hôtel de Caumont, à Aix en Provence,  raconte l’histoire de la relation particulière que Marilyn Monroe a entretenue avec la photographie et les photographes. Et comment s’est construite son image mythique au travers des photographies qui l’ont immortalisée, faisant de Marilyn une icône.  

L’exposition montre bien qu’il s’agit d’une co-construction de son image, révélant tant la maîtrise du photographe que la sienne.

Points forts

- Les photographies sont superbes. Toutes les photographies connues sont là. Celles des années 1945 où l’on voit une jeune Marilyn, sans fard, celles prises par Cecil Beaton, celles des couvertures de Life et de Vogue et les dernières.

- La présentation est très documentée. Des installations multimédias, des vidéos d’archives, des films, des chansons ainsi qu’une grande frise chronologique de sa vie mise en parallèle avec les grands évènements historiques et culturels des Etats-Unis. La scénographie, à la fois chronologique et thématique, favorise une visite fluide et captivante.   

- L’étage est consacré à l’histoire de « la dernière séance », celle de ses 3 derniers shootings avec le photographe Bert Stern, un mois avant sa mort. « Pas mal, non ? Pour 36 ans ». Elle y apparait amaigrie. Quelques photos révèlent un regard embué par l’alcool ou la drogue. D’autres la montrent très enjouée. Sa manière intimiste de se dévoiler est émouvante. Bert Stern, comme la plupart des photographes qui l’ont approchée,  ont su rendre son image vulnérable et sa beauté irradiante.

Points faibles

L’exposition est assez courte: une soixantaine de tirages photographiques.

En deux mots ...

- Pour tenter de connaître un peu mieux Marilyn qui dans ces séances de photographie  a donné à chaque fois un peu d’elle-même.

- « Aussitôt que l’on entreprend de cataloguer Marilyn avec trop de netteté, elle n’est plus que phosphorescence et poussière » Norman Mailer 1974

L'auteur

Norma Jeane Baker nait le 1er juin  1926. Petite fille à l’enfance difficile, elle débute en étant mannequin, puis « pin-up ». 

Dotée d’une photogénie exceptionnelle, elle sollicitera tout au long de sa carrière les photographes mais c’est elle qui restera le maître du jeu, s’emparant de son image qu’elle contrôlera jusqu’au bout. 

Elle sera photographiée par les plus grands : Cecil Beaton, Richard Avedon, parmi les plus célèbres. 

Tandis  qu’elle s’affirme à l’écran,  à la suite de son premier contrat avec la 20th Century Fox en 1946, elle devient Marilyn Monroe et impose une image de grande star. De brunette, elle devient blond platine, comme Jean Harlow, sa référence.

Elle aimait poser devant l’objectif, appréciant moins la caméra, se sentant prisonnière des exigences du metteur en scène….

Rappel de quelques infos: il parait qu’elle bégayait ? Elle se marie 3 fois, dont la dernière, avec Arthur Miller. Elle aura de  nombreux amants dont des très célèbres mais pas d’enfant. Elle meurt le 5  août 1962, d’une overdose de somnifères. C’est son second mari qui prend en charge l’enterrement.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.