A la recherche d'un Autre Monde

« Un monde pour tous et tous pour un autre monde… ». Une conviction que l'auteur sait faire partager avec brio.
De
Jean-Michel Treille
Les éditions Ovadia, juin 2021 -
277-pages - 22,00 €
Notre recommandation
En priorité

Infos & réservation

Thème

«  L’ancien monde », aux pieds d’argile, craque et les désenchantements prospèrent. Face aux dégâts collatéraux de la croissance, aux réseaux numériques  de plus en plus intelligents et aux mailles de plus en plus fines, quel nouveau monde est-il possible  d’inventer ?

L’auteur expose les graves atteintes, peut être irrémédiables, au capital naturel dont nous  avons hérité ( pollutions, diminution de la biodiversité, gaz à effet de serre,  réchauffement climatique,  etc) ,  mais aussi les inégalités sociales, mises  d’autant plus en  évidence par la  crise  du Covid.

il  s’interroge en outre sur la finalité humaine et sociale de cette croissance qui, après s’ être appuyée sur la production, s’est pérennisée par une consommation exacerbée,  devenue  religion.  Elle est accompagnée  de surcroît  d’une surveillance de masse de plus en plus visible  via l’ intelligence  artificielle, les réseaux  sociaux , les  Gafa  etc..

 Enfin, les logiciels complexes qui sont à l’ œuvre, posent la question de leur  vulnérabilité  (pannes géantes,  cyber-attaques...)   avec en perspective  des données démographiques qui  selon l’ ONU   vont  faire progresser la population mondiale  vers les 10 milliards  de terriens à l’horizon  de  ce  siècle.

Points forts

Le  grand mérite  de Jean- Michel Treille  reste  de savoir  dépasser le simple  constat  de l’existant (  qui  généralement  se présente comme le mur infranchissable de nombre d’observateurs) pour proposer des pistes « pour  définir  et piloter sur objectifs des organisations subsidiaires  appliquant  des politiques multiacteurs, en pleine  responsabilité »

Ce nouvel  essai  d’un auteur  reconnu unanimement par  ses pairs en tant  que  grand  expert du numérique et de la planification,  propose une  synthèse des situations  et  des orientations actuelles  en présentant les actions engagées aux plans régional, national ou international, pour  « répondre aux  défis  d’ aujourd’hui et  de  demain ».

Points faibles

 Cet ouvrage  est particulièrement bien documenté et porteur  de réflexions de long  terme  d’ une  grande pertinence.  Sans doute aurait- t-il pu comporter un chapitre sur la résistance  de la société  française  au changement, son  addiction  à la  dépense publique  et sur " l’ archipélisation" qui paraît être  à l’œuvre  (ce  pourrait  constituer  une  excellente  suggestion pour  son prochain ouvrage !).

En deux mots

Comme le suggérait  Kant,  interpellé par  la Révolution  française de 1789, Jean- Michel  Treille éclaire de ses  réflexions les  trois  questions  fondamentales  qui  se posent  face à chaque  « grand basculement »  de l’ histoire du monde :  " que puis-je  savoir  ? que dois-je faire ? que m’ est- il permis  d’espérer ?"

Une phrase

Nous n’avons  certainement pas suffisamment anticipé le  grand chambardement , la  redistribution  des  cartes induits par les  développements de la  société de l’information  et pas compris qu’ il  était  essentiel pour  construire un Autre  Monde  d’imaginer, de planifier notre  futur et  de piloter sur objectifs tous les  acteurs concernés…» 

L'auteur

Entrepreneur,  enseignant   responsable notamment de séminaires à l’Ecole de  guerre économique ( EGE),  ancien membre  du Commissariat  général du Plan, secrétaire  général de la COPEP ( Commission permanente de l’Electronique du Plan),  Jean-Michel Treille  participa à la préparation du VI e Plan  et  des politiques à l’origine de la société  du numérique. Auteur  de plusieurs ouvrages  notamment  “la  Révolution  numérique” chez Ovadia en 2016. Lauréat du Prix Turgot en 2013 pour "Clés de l’ avenir " (L’Harmattan)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.