L’AFFAIRE PAOLA

« La vérité semblait aujourd'hui appartenir à ceux qui pouvaient crier le plus fort - ou engager les meilleurs avocats ». Un polar vénitien mené de main de maître
De
Donna LEON
Version audio réalisée par : SIXTRID (sept 2022)
Texte lu par : Daniel Bertin
Traduction : William Olivier Desmond
Durée : 1 CD MP3, 7 heures 59.
Prix : 23,99 Euros
Version broché: Calmann-Lévy (19, 30 euros) et e-book (7,99 euros).
Parution: Septembre 2022 (audio)
Notre recommandation
3/5

Infos & réservation

Thème

Comme tous les romans policiers de Donna Leon, L’Affaire Paola met en scène le commissaire Brunetti et se déroule à Venise. Mais dans ce 8ème opus, on va surtout partager le dilemme personnel que Brunetti devra surmonter. Il est trois heures du matin, cette nuit-là tout semble calme. Soudain un galet, fait voler en éclats la vitrine d’une agence de voyages. Deux policiers se rendent sur place et constatent qu’à part un bris de glace, il n’y a pas eu d’autres dégradations. En l’absence de témoins, ils s’apprêtent à quitter les lieux lorsqu’ils aperçoivent assise sur une borne, une femme élégante. Elle répond bizarrement à leurs questions, prétend avoir tout vu, mais sa description du coupable les laisse perplexes. Elle se décrit elle-même. Emmenée à la questure, le prénom et le nom qui figurent sur sa carte d’identité : Paola Brunetti provoquent une véritable sidération.

La personne qu’ils ont appréhendée, est la femme du commissaire ! Appelé à la questure, Brunetti mal à l’aise, fait disparaitre le PV d’audition et quitte les lieux avec sa femme. « Je t’avais averti que j’allais le faire » se justifie Paola. La discussion est difficile et tendue. Brunetti est très amoureux de sa femme. C’est un « oiseau rare », une universitaire brillante qui aime sincèrement son mari. Si elle a défoncé la vitrine de l’agence, c’est qu’elle ne supporte plus les « voyages sexuels » qui permettent aux pédophiles d’assouvir leurs bas instincts dans les pays pauvres. Elle sait qu’en Italie ils ne sont pas illégaux.

Elle veut agir afin que cesse ce scandale. Elle dit qu’elle continuera à briser les vitrines mais il espère qu’un seul accès de violence suffira à sa femme. Deux jours plus tard, revenant en pleine nuit de Trévise, Brunetti constate que Paola n’est pas là, un coup de téléphone l’informera qu’elle avait récidivé et se trouvait à la questure. Il craint de devoir démissionner mais il sera mis en « congé administratif ». Pendant trois jours, Brunetti et sa femme restent cloitrés. Mais nouveau rebondissement comme sait le faire Donna Leon, le propriétaire de l’agence est assassiné. Brunetti est sûr que son épouse n’est pour rien dans ce meurtre et à la surprise générale, son chef lui confie l’enquête. Ombre de la mafia, différents financiers, assassinats selon le même modus operandi, Brunetti après bien des recherches et rebondissements découvrira que l’homicide va beaucoup plus loin que Venise…

Points forts

Pour une fois, un polar nous offre l’histoire d’un couple exemplaire qui, du fait d’un bris de vitrine, doit faire face à une situation cornélienne. Nous découvrons ainsi la vie intime du commissaire Brunetti qui, grâce à son talent d’enquêteur, saura résoudre non seulement son problème de couple, mais aussi, et tout est lié, une affaire aux ramifications totalement inattendues. Une histoire menée de main de maître.

Quelques réserves

L’originalité de l'intrigue pourra décontenancer quelques-uns des fidèles du Commissaire. Pourtant la manière dont Brunetti pourra à la fois sauver son couple et sa carrière présente un suspens aussi intrigant qu’une enquête classique.

Encore un mot...

Une histoire sophistiquée qui montre toutes les ressources du « polar vénitien », par la créatrice du genre: Donna Leon.

L'auteur

Donna Leon, née dans le New Jersey, a exercé plusieurs métiers, guide de voyage à Rome, rédactrice publicitaire à Londres, enseignante en Suisse, en Iran et en Arabie saoudite et de 1981 à 1999 dans une base américaine située près de la Cité des Doges. C'est ici qu'elle a commencé à écrire des romans policiers. Son premier roman, Mort à La Fenice (Seuil, 1998) a été couronné du prix japonais Suntory. Donna Leon, qui a vécu pendant plus de trente ans à Venise, est traduite dans vingt-cinq langues sauf l’Italien. Les enquêtes du commissaire Brunetti ont séduit des millions de lecteurs.

LE LECTEUR
Renaud Bertin a suivi des formations multiples, théâtre, violon, orchestre et chant.
Il est aussi à l'aise dans le répertoire classique que contemporain, il prête en parallèle sa voix à de nombreux projets : documentaires, fictions pour la radio, doublage et livres audio (Lizzie, Sixtrid).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Ils viennent de sortir

Livres audio
1991
De
FRANCK THILLIEZ