Vive le mois de juin ! Théâtre, cinéma, expositions... Retrouvez nos chroniques pour guider vos choix

Livres/BD/Mangas

Check-Point

De Jean-Christophe Rufin
Editions Gallimard

Lu / Vu par

Marie de Benoist
Publié le 01 mai . 2015

Recommandation

3,0ExcellentExcellent

Thème

Deux camions remplis de vivres, de vêtements et de médicaments prennent la route de la Bosnie, en 1995 ; le courant ne passe pas entre les cinq coéquipiers, quatre hommes et une jeune femme, engagés dans cette aventure pour des raisons bien différentes. Confrontés aux difficultés et aux dangers de leur mission, ils se dévoileront dans ce "huis clos roulant", tout en découvrant progressivement les fameux check-points, les vestiges des combats, les premiers tirs, les embuscades, une grande ville coupée en deux, un charnier après un massacre, bref, le chaos de la guerre. A cause du projet audacieux de l'un d'entre eux, les événements vont se bousculer : le convoi humanitaire, dénaturé par une cargaison suspecte, se scinde et se lance dans une course-poursuite infernale, qui finira tragiquement.

Points forts

• le double sens du titre, Check-point, qui désigne, concrètement, une séparation imprévisible et mouvante entre des zones ethniques, mais, symboliquement, une ligne invisible, morale, entre deux mondes aux valeurs opposées, qui peut faire basculer des humanitaires dans le camp des hors-la-loi.

• le contexte réaliste de cette guerre fratricide aux enjeux complexes, que l'auteur connaît bien; littérairement, les paysages désolés ressemblent à ces combats désespérés.

• sur les routes dangereuses de la Bosnie centrale, une atmosphère lourde d'attente et de menace, un crescendo savamment dosé dans ce livre construit en quatre parties égales, quatre "actes" jusqu'au dénouement tragique.

• des personnages bien campés, chacun a sa fonction : Lionel, le chef, dont le ton cassant cache son manque d'assurance; il rêve d'être à la hauteur des pionniers de l'humanitaire, des héros de légende, mais perd vite le contrôle de la situation. Marc et Alex, deux anciens militaires, le premier, dur, solitaire, d'une force animale, sacrifiant tout à son but, le second, l'ami soumis, trop confiant, un exilé qui veut guérir par un autre exil. Vauthier, louche, antipathique, se régale de la haine. Maud, idéaliste, combative, lucide sur ce monde d'hommes, les aidera à se révéler, mais ne résistera pas au vertige du premier amour. Ils souffriront tous d'une profonde solitude et d'un sentiment d'échec au cours de cette équipée périlleuse.

• des scènes fortes, comme la découverte d'un massacre insoutenable, les bonds du camion pour sauter par-dessus un éboulement ou les rares étreintes amoureuses, dont l'ardeur violente n'est pas dépourvue d'une beauté étrange.

Points faibles

En cherchant bien ... les préjugés contre les militaires, "brutes sans conscience", d'après Maud.

En deux mots ...

Un roman très réussi : une histoire captivante, à rebondissements, racontée de manière limpide, dans une belle langue classique; et des personnages denses, d'une grande vérité. Ce sont des êtres humains, tout simplement, avec leur courage, leur altruisme, leur volonté de se dépasser, et aussi leurs failles, leurs relations houleuses, leurs haines sourdes, des hommes de paix capables de se battre avec une violence inouïe. Au fur et à mesure de ce voyage, leurs certitudes vacillent. Ils se posent des questions pertinentes sur les contradictions de l'engagement humanitaire: y va-t-on pour les autres ou pour soi-même ? A quoi cela sert-il d'apporter de la nourriture et des médicaments aux victimes des horreurs de la guerre ? Aiment-ils ces malheureux ou plutôt l'idée de pouvoir les aider et donc de leur être supérieurs ? Les ONG peuvent-elles braver les interdits ? Au fond, faut-il bombarder au nom des droits de l'homme ? Ces interrogations les hantent, eux qui restent étrangers au combat. Seul, le risque donne un sens à leur action et les rend fiers de leur mission, pour échapper à la bonne conscience de l'humanitaire. Se soumettre ou résister, un dilemme qui prend tout son sens dans notre actualité.

Une phrase

Pour souligner les interrogations sur le sens de leur démarche : " Ces caisses défoncées semées sur une route étaient l'image tragique de l'impuissance humanitaire. Face à l'horreur et à la complexité de la guerre, ces ballots de vêtements, ces colis de nourriture et ces boîtes de médicaments étaient tout simplement grotesques." p.280

L'auteur

Né en 1952, médecin engagé dans l'humanitaire, ancien ambassadeur, académicien, Jean-Christophe Rufin est, aujourd'hui l'un des auteurs français les plus célèbres. Le grand Cœur (2012), Immortelle randonnée (2013), Le collier rouge (2014) sont ses derniers titres.

Tweet Culture-Tops

Variations profondes sur de grandes questions.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.