Livres/BD/Mangas

Churchill et la France

Au delà du je t'aime, moi non plus
De Christian Destremau
Editions Perrin - 400 pages

Lu / Vu par

Anne Jouffroy
Publié le 06 mar . 2017

Recommandation

3,0BonBon

Thème

Les heurs et les malheurs de la francophilie de Churchill.

Sans cesse partagé entre son amour pour la France (sa langue, sa Riviera, ses casinos) et son exaspération, voire sa déception, devant les faiblesses des Français, Churchill fut-il un amant heureux ?

Oui, car ces « frogs" imprévisibles et turbulents l’ont adoré et l’adorent toujours.  Et, aussi, car il n’est pas interdit de penser que sans ce lien magnifique et complexe avec notre pays, il n’aurait sans doute pas connu un tel destin.

Ses sentiments pour la France sont sincères, certes, mais aussi intéressés. 

Patriotisme et géopolitique obligent.

Durant sa longue carrière - qui connut des hauts et des bas- Churchill  s’est attaché à l’équilibre européen, socle vital pour la Grande Bretagne. 

Avec un pragmatisme tout britannique, il soutient la puissance européenne la plus utile à son pays selon la conjoncture internationale.

Pendant les années qui précèdent la Première Guerre Mondiale, il se tourne vers l’Allemagne. Il est germanophile.

En 1914, volte-face. Il est francophile. Et ceci, bon an mal an, jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale.

Pourquoi sera-t-il l’avocat de la France à la Conférence de Yalta  (4-11 février 1945) ? Pour rétablir l’équilibre européen face au danger communiste.

Points forts

Jamais auparavant les relations entre Churchill et la France n’avaient été aussi profondément analysées. C’est le premier livre entièrement consacré à ce sujet historique.

Une présentation subtile et forte de la personnalité de Churchill et de son lien avec la France.
Une étude précise et nuancée de la « mésentente cordiale » avec le général de Gaulle : admiration réciproque malgré des caractères incompatibles.

Les comparaisons entre Les Mémoires de Churchill et ceux du Général de Gaulle.

Points faibles

On peut regretter quelques raccourcis historiques.

Par exemple :
- Churchill et la francophobie des élites anglaises pendant les années Trente.

- Churchill et la France pendant la Drôle de Guerre.

En deux mots ...

Un bon portrait de Winston Churchill, grand admirateur de la culture française. 

Un Anglais passionné de Jeanne d’Arc et de Napoléon !

Un extrait

« Quant à moi, ajoute Churchill, utilisant une formule maintes fois employée, j’ai vécu pendant trente-cinq ans et plus dans une relation spirituelle et dans une large mesure en sympathie avec une abstraction qui s’appelle la France. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une illusion. Je ne puis croire que de Gaulle incarne la France, et encore moins que Darlan et Vichy sont la France. La France est quelque chose de plus grand, de plus complexe, de plus imposant que n’importe laquelle de ces expressions particulières. »

L'auteur

Christian Destremau, historien de la Seconde Guerre Mondiale et fin connaisseur de l’histoire britannique du XX ième siècle et du Proche-Orient, est l’auteur de Lawrence d’Arabie ; Le Moyen-Orient pendant le Seconde Guerre Mondiale ; Ce que savaient les Alliés. 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.