EN MAI, DEUX CHRONIQUES PAR SEMAINE SUR NAPOLÉON... EN PLUS DE TOUTES NOS CHRONIQUES HABITUELLES

Livres/BD/Mangas

Histoire du Coup de Foudre

Pas de quoi être emballé
De Jean-Claude Bologne
Editions Albin Michel - 318 pages

Lu / Vu par

Hélène Renard
Publié le 20 mai . 2017

Recommandation

1,0A la rigueurA la rigueur

Thème

Amour, instantanéité, intensité : les trois critères permanents de ce "choc", relaté par tous ceux qui l'ont vécu.  Quelle est la part de la culture dans la manière de tomber amoureux ? Le coup de foudre est-il démodé ? Autres questions d'importance ! 

Pour en expliquer la cause, on a tantôt privilégié le surnaturel (la prédestination, les âmes soeurs...), tantôt avancé l'explication rationnelle (la réminiscence, les phéromones...) Peine perdue ! 

Quant à l'expression elle-même (qui, en français, ne fait pas appel au regard, comme dans les autres langues), elle n'est  apparue que tardivement : 1741 chez Crébillon mais Bologne propose 1779 pour l'apparition du coup de foudre sentimental. L'Académie française l'introduira dans son dictionnaire en 1798 pour se dépêcher de la supprimer jusqu'en 1932 ! 

La science et particulièrement la médecine, n'a pas omis de se pencher sur ce phénomène, d'où un chapitre majeur intéressant. 

Reste qu'à notre époque, si individualiste, le coup de foudre aurait des ressorts psychologiques différents... serait-il entré dans la normalité ?

Points forts

- Le sujet est étudié à fond, rien n'est oublié, on balaie les siècles. Sur les sources historiques et littéraires, l'auteur est irréprochable et on apprend mille détails avec plaisir.

- De nombreuses références,  dans la littérature bien sûr, mais aussi dans les chansons,  l'opéra, les témoignages radiophoniques...

- Une capacité à prendre du recul et, en historien, à relativiser les récits (souvent réécrits a posteriori).

- Intéressante comparaison entre le coup de foudre amoureux et l'illumination mystique (Bologne est également l'auteur de "Une mystique sans dieu").

Points faibles

- Ses recherches ont-elles été plus fastidieuses que pour les précédents volumes ? On  soupçonnerait Bologne tant le ton manque  d'allégresse. Le sujet aurait dû nous porter à moins de sérieux et à plus de légèreté...

-  Un côté "analyse de textes" donne parfois l'impression de retourner à l'école. Ainsi le plan divisé en deux parties (expliquer-raconter) semble artificiel : faut-il vraiment attacher de l'importance à clairement distinguer les causes et la description du coup de foudre des mises en récits qui en ont été faites ? 

En deux mots ...

Tout savoir sur le coup de foudre, c'est bien, mais en vivre un (ou plusieurs), c'est tellement mieux !

Un extrait

"Hier : "Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue". Aujourd'hui : "C'a été vraiment tilt, bang"... Plus qu'une histoire des sentiments, c'est celle de l'esprit humain, de ses espoirs, de ses croyances, de ses options de vie, que permet cet instant privilégié où tout bascule".

L'auteur

A la fois essayiste, historien et romancier, Jean-Claude Bologne ajoute là un volume à une histoire des moeurs entreprise depuis plusieurs années : après  Histoire de la pudeur, Histoire du mariage en Occident, Histoire du sentiment amoureux, Histoire du célibat et des célibataires et encore Histoire de la conquête amoureuse (pour ne citer que quelques titres parmi la quarantaine d'ouvrages qu'il a publiés), il nous ramène au tout début de la relation amoureuse. 

Philologue formé à l'Université de Liège, il compte parmi les Belges les plus célèbres à siéger à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (depuis 2011), mais c'est à Paris qu'il vit et exerce ses fonctions, notamment celles, récentes, de Président de la Société des Gens de Lettres. 

Bien que féru d'Histoire, il n'hésite pas à faire appel à d'autres sources telles la sociologie, l'anthropologie, la psychologie,  les statistiques, la science et bien sûr l'étymologie et les appellations dans les diverses langues.  

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.