Livres/BD/Mangas

La mariée était en blanc

A fait beaucoup mieux
De Mary Higgins Clark et Alafair Burke
Editions Albin Michel - 400 pages

Lu / Vu par

Valérie Nivet-Doumer
Publié le 08 avr . 2016

Recommandation

2,0A la rigueurA la rigueur

Thème

A la veille de son mariage, fastueuse cérémonie prévue à Palm Beach, Amanda Pearce disparaît mystérieusement. Cinq ans plus tard, alors que cette affaire est classée, une productrice de programme de téléréalité, Laurie Moran, décide de la choisir comme sujet d'émission.

Points forts

Pas sûr que ça en soit vraiment un, mais on tourne quand même les pages jusqu’au bout du livre. Ah ! la curiosité…

Points faibles

-       Il ne se passe pas grand chose avant la 300 ème page. Quand on sait qu’il y en a 400, c’est peu dire que ça peine à démarrer…

-       Les personnages ne sont pas suffisamment creusés. En arrivant à la fin du livre, on les quitte  sans éprouver la moindre once de tristesse.

-       Même si l’écriture n’est pas sensée être la qualité principale d’un polar, ici elle est quand même très plate et décevante…

En deux mots ...

400 pages pour trouver l’identité d’un meurtrier, ça vaudrait le coup si tous les ingrédients du thriller y étaient. Or c’est loin d’être le cas… L’histoire est linéaire, avance trop lentement et sans rebondissements. Donc, pas vraiment de suspense, ni de frayeur… mais surtout beaucoup de déception ! Mary Higgins Clark nous a habitué à bien mieux, surtout à ses débuts.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.